Accueil Société Régions Bruxelles

Après les émeutes à Bruxelles, les critiques fusent

Ce samedi, des supporters ont mis à sac le quartier de la Bourse. Aucun suspect n’est sous les verrous : l’efficacité des autorités communales est remise en cause. Le ministre de l’Intérieur, Jan Jambon, demande une enquête en interne.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Vitres brisées, véhicules incendiés, commerces pillés, appartements dévastés et mobilier urbain endommagé : le centre de Bruxelles a été le théâtre, dans la nuit de samedi à dimanche, après la qualification de l’équipe nationale marocaine de football pour la prochaine Coupe du monde en Russie, d’échauffourées particulièrement violentes.

Au cours de l’affrontement qui a opposé les forces de l’ordre à plus de 200 émeutiers, 22 policiers ont été blessés. Trois d’entre eux ont dû recevoir des soins dans une structure hospitalière. Dimanche, des critiques, émanant notamment de certains commerçants du quartier, ont été émises à propos de la gestion par les autorités locales des débordements survenus à la Bourse. L’arrivée tardive de renforts a également été pointée.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Vermeulen Gregory, lundi 13 novembre 2017, 8:11

    Ce qui est interpellant dans cette histoire c'est que l'on cherche ce qui a mal fonctionné du côté des policiers mais pas du tout ce qui a provoqué ces émeutes ! Qu'on arrête de prendre les gens pour des crétins, le foot n'a rien à voir dans l'histoire, sinon, il y aurait eu des émeutes dans le monde entier !

  • Posté par Monsieur Alain, lundi 13 novembre 2017, 7:41

    Une police qui se rabat sur une enquête judiciaire ultérieure aux incidents pour justifier la pertinence de son action LOUPE sa mission essentielle de protection de la population et de ses biens. Le maintien de l'ordre est prioritaire pour intervenir de façon CIBLEE sur les groupes de casseurs.

  • Posté par Stenuit Fernand, lundi 13 novembre 2017, 2:42

    Tiens , tiens , on demande l'intervention du Fédéral . C'est à dire de Jambon et et de ses adjoints que l'on a tant critiqués . Combien de Marocains y a t-il dans la police Bruxelloises ???

  • Posté par Serge Vandeput, dimanche 12 novembre 2017, 23:35

    Personnellement je m'en fou. Tout cela était deja prévisible depuis cinquante ans. Mes enfants sont assez aisés pour s'expatrier et que nos politiciens débiles s'amusent dans leur bac à sable pour voir qui a le plus long entre Fl et fr. Vraiment plus stupides tu meurs. Pour moi ce pays est devenu une farce. Une grosse farce.

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs