Accueil

Aucune politique sécuritaire à Bruxelles

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

La secrétaire d’État régionale Bianca Debaets (CD&V) a vivement dénoncé, sous sa casquette de conseillère communale d’opposition, l’inaction de la majorité communale bruxelloise pour la sécurité des quartiers centraux de la capitale. «A seulement deux rues de la Grand Place, le quartier est en proie à des gangs de rue. Présence de dealers, scènes de harcèlement de rue, vols et cambriolages sont monnaie courante », affirme-t-elle.

Hans Bonte (sp.a) a, pour sa part, réclamé une intervention du fédéral en faveur de la politique sécuritaire à Bruxelles, où l’inertie des autorités, selon le bourgmestre de Vilvorde, génère des effets néfastes jusque dans sa commune.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs