Accueil Société

Mgr De Kesel, le retour de l’ouverture à la tête de l’Eglise

L’évêque de Bruges succède à Mgr Léonard comme primat de Belgique. Plutôt « centriste » et de nature prudente, Mgr De Kesel n’en est pas moins partisan d’une Eglise de l’ouverture et du dialogue, en phase avec son temps.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

La nouvelle ne sera pas restée dans le secret des Dieux très longtemps, n’en déplaise à l’Eglise belge. C’est donc l’actuel évêque de Bruges, Mgr De Kesel, qui succédera à André-Lucien Léonard comme primat de Belgique, ont révélé hier, jeudi, nos confrères de La Libre. L’Eglise belge a été avertie de la nouvelle mercredi, soit un jour à peine avant la fuite. D’où une certaine crispation du côté de la Conférence épiscopale, et de son porte-parole, Tommy Scholtès, qui a refusé de confirmer l’information, allant même jusqu’à affirmer, jeudi en fin d’après-midi, que le Pape n’avait pas encore pris sa décision… Une source bien informée nous a cependant bien confirmé l’information de La Libre. La nomination officielle de Mgr De Kesel comme archevêque de Malines-Bruxelles aura lieu ce vendredi, à 11h30, via une conférence de presse simultanée à Bruxelles et à Rome. L’invitation pour cette conférence de presse a finalement été envoyée… à 19h30 jeudi.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs