Frédéric Van Leeuw: «Le Thalys, le 13-Novembre et le 22-Mars, c’est peut-être une grande et unique opération de Daesh»

© Belga
© Belga

L’enquête sur les attentats qui ont frappé par le 13 novembre avance. Lentement, mais sûrement. « On y est presque, commente Frédéric Van Leeuw, procureur fédéral, au micro de La Première. On se rend compte, effectivement, que Verviers, le Thalys, le 13-Novembre et le 22-Mars sont peut-être une grande et unique opération de Daesh. Les dossiers s’entrecroisent, il faut creuser. Même si le temps rend les choses plus difficiles. »

Concernant les commanditaires aussi, l’enquête progresse. « Nous avons une idée de plus en plus claire, mais il est encore un peu trop tôt pour mettre des noms sur la hiérarchie qui a organisé ces attaques », poursuit-il.

Une complicité locale importante

Les enquêteurs ont, durant leurs recherches, été surpris par l’ampleur de la complicité locale, de l’importance de ces « petites mains qui ont fait plus qu’on ne le pensait ».

En attendant un procès, qui pourrait avoir lieu « après celui des attentats de Bruxelles », aura lieu le procès de Salah Abdeslam, le 18 décembre. « On espère toujours qu’il parle, ça pourrait aussi être libérateur pour lui, soutient Frédéric Van Leeuw. Cependant, le droit au silence est un droit fondamental de notre démocratie. »

Sur le même sujet
Attentats à Paris
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous