Accueil Société Régions Bruxelles

Vincent Gilles, après les émeutes à Bruxelles: «Toute l’intervention policière était mal préparée»

Il regrette que l’on ne retienne pas les leçons d’événements semblables.

Temps de lecture: 1 min

La police bruxelloise a été la cible de critiques après les émeutes qui ont frappé Bruxelles, samedi soir, suite à la qualification du Maroc pour la Coupe du monde 2018. Trop lente à intervenir, pas assez efficace ? Certains, à Bruxelles, s’interrogent. D’autres ont souligné le « sang-froid » des policiers. Et les principaux intéressés, eux, ont réagi par l’intermédiare de Vincent Gilles, du SLFP Police, interrogé par la RTBF.

« Toute l’intervention était mal préparée. Ce qu’il s’est passé, samedi soir, me rappelle les fameux événements de novembre 2014, qui ont fait 135 blessés, se souvient-il. Les circonstances étaient identiques : des policiers en sous-capacité par rapport à l’événement, des ordres de l’autorité administrative ambivalents, inadéquats, visant l’attentisme. Bref, un ratage malheureux, et c’est ce souvenir qui nous laisse penser qu’aucune leçon n’a été retenue de ces événements. »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par delpierre bernard, lundi 13 novembre 2017, 20:02

    Selon le mrax qui n'en rate pas une, ce serait la police qui aurait provoqué les braves supporters.

  • Posté par Eric Lavenne, lundi 13 novembre 2017, 18:33

    Les Policiers ont fait ce qu'il fallait avec ce qu'il avaient et n'ont pas à réaliser une part énorme d'éducationnel ,qui n'est en rien leur prérogative D'ici peu les "parapluies les plus divers" vont s'ouvrir et le ping pong politique va fleurir. En attendant ,l'événement "contraire" qui suivra ,mais quand ????

Sur le même sujet

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo