Accueil Économie Mobilité

Pascal Smet et Bianca Debaets veulent «une zone 30 couvrant toute la Région bruxelloise»

Le plan sera discuté la semaine prochaine.

Temps de lecture: 2 min

La vitesse doit être limitée à 30 km/h dans toute la Région bruxelloise, avec éventuellement des exceptions, en concertation avec la police et les bourgmestres, pour des voiries plus importantes. Cette mesure se trouve dans un plan de la secrétaire d’Etat bruxelloise à la Sécurité routière Bianca Debaets (CD&V) et du ministre de la Mobilité Pascal Smet (sp.a), écrit De Morgen lundi.

Le gouvernement bruxellois discutera du plan la semaine prochaine. En 2010, le conseil communal de Bruxelles avait instauré une limitation de 30 km/h à l’intérieur de la Petite ceinture. Le plan «sécurité routière» du gouvernement bruxellois, en 2014, appelait les bourgmestres des 19 communes à appliquer le plus largement possible le principe de zone 30. Pascal Smet et Bianca Debaets vont désormais un pas plus loin.

De nombreuses caméras sont installées

Le point névralgique de leur plan sera sa mise en oeuvre. Bianca Debaets souligne que de nombreuses caméras sont installées pour contrôler la zone basses émissions. L’argent qui sera récolté avec les amendes sera mis à disposition pour des campagnes et des contrôles supplémentaires. Les amendes seront traitées par un service externe, plutôt que par le parquet.

Les contrôles de vitesse sont une compétence de la police locale et des bourgmestres. Le maïeur de Koekelberg Philippe Pivin (MR) n’est pas convaincu par le plan. Son collègue schaerbeekois Bernard Clerfayt (DéFI) est quant à lui plus positif.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par Baudoux Dominique, lundi 13 novembre 2017, 20:24

    Bon, que les deux extraterrestres prônant une telle mesure idiote se rendent compte qu'à eux deux, ils ne se partagent que quelques menus pourcents de l'électorat bruxellois, ceci par un tour de passe-passe communautaire antidémocratique imposant beaucoup plus d'élus de partis néerlandophones à Bruxelles que ce que représente leur électorat réel, loin du principe démocratique "un homme = une voix"... Alors, pour rester surréaliste, si on les reconduisait en Flandre sur un rail de tram, enduits de goudron et de plumes, et... à la vitesse de 30 km/h ?

  • Posté par Diez Jean-Guy, lundi 13 novembre 2017, 13:50

    On reste sans voix devant de telles âneries. Comment imaginer un seul instant que ralentir la circulation à ce point va la fluidifier, et surtout que les gens vont respecter des limitations aussi absurdes. L'amateurisme et l'incompétence de nos édiles, leur mépris profond pour les difficultés que leurs décisions grotesques provoquent atteint des sommets. Il y a des gens qui travaillent à Bruxelles, qui ont besoin de transporter des choses, qui ont besoin de se déplacer quand les transports en commun ne sont ni suffisants ni rapides, ni là (la nuit existe encore, malgré les politiques!). Mais peut-être le fait que la majorité des bruxellois soient francophones provoque un accès de sadisme chez ces politiciens flamands qui ne doivent leur place qu'à de savants équilibres politiques, pas au nombre de voix qu'ils rassemblent. Pour parler positivement, à quand: - un plan de transition vers des énergies renouvelables en matière de transport; - un plan de circulation qui la fluidifie, et pas qui l'arrête; - une meilleure sécurité, surtout pour les femmes, dans les transports en commun pour en rendre l'usage moins rébarbatif; - une intégration des moyens de transport, avec par exemple des pistes cyclabes qui en méritent le nom; - liste non exhaustive... Seule une approche holistique de la problématique du transport, et pas une accumulation de slogans stupides et de mesures vexatoires vont améliorer la situation. La dernière fois que j'ai vu Mr. Smet, il zigzaguait dangereusement rond-point Montgomery sur un tandem, avec un panonceau sur le dos; Le tandem était conduit par une ahurie dont l'imcompétence en matière de conduite égalait largement celle de son passager en matière de gestion de la circulation... Smet, au coin, à genoux, avec le bonnet d'âne!

  • Posté par Santopinto Manfredo, lundi 13 novembre 2017, 12:26

    Limiter et interdire. Ce à quoi les incompetents s'accrochent pour masquer leurs échecs ou leur inaction.

  • Posté par William JONES, lundi 13 novembre 2017, 11:24

    Allez voir le pentagone en soirée, vers 22h, par exemple rue Royale ou rue de la Loi devant le Parlement, et comptez le nombre de chauffeurs respectant le 30 km/h. Une seule main suffira largement pour le décompte. Les limitations inutiles et abusives ne sont pas observées.

  • Posté par Lempereur Gael, lundi 13 novembre 2017, 11:06

    Je serais heureux de pouvoir rouler à du 30km/h dans Bruxelles. Je me demande quelles sont leurs solutions pour fluidifier le traffic!

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
références Voir les articles de références VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb