Accueil Société

Accusés de harcèlement sexuel, des professeurs d’équitation écartés d’une école namuroise

Jeudi, alors qu’une enseignante abordait avec sa classe de l’école provinciale d’équitation de Gesves la question du harcèlement, plusieurs élèves ont indiqué reconnaître en être victime.

Temps de lecture: 1 min

Plusieurs enseignants de l’école provinciale d’équitation de Gesves ont provisoirement été écartés de leur fonction à la suite d’accusations de harcèlement, coups et insultes, émises par des élèves, a indiqué lundi Philippe Bultot, député provincial en charge de l’enseignement, qui confirme une information du journal L’Avenir. Le collège provincial se prononcera jeudi sur la nécessité ou pas de suspendre les professeurs visés.

Jeudi, alors qu’une enseignante abordait avec sa classe la question du harcèlement, plusieurs élèves ont indiqué reconnaître en être victime. «En comprenant de quoi il s’agissait, des élèves ont dénoncé le comportement de certains professeurs», relate le député provincial. Insultes, intimidation, coups et harcèlement sexuel ont notamment été évoqués par les jeunes, selon L’Avenir.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Vandercammen Adrienne, lundi 13 novembre 2017, 17:59

    En espérant que tout cela soit exact et en garantissant la présomption d'innocence.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko