Accueil Sports Football Diables rouges

Les Samouraïs bleus ont bien pâli

La confiance ne sera pas dans les rangs nippons que ce soit pour l’amical de mardi ou dans sept mois en Russie où on voit mal les Japonais faire mieux que leur meilleure performance : un 8e de finale atteint à deux reprises, chez eux et en Corée du Sud en 2002 et en Afrique du Sud en 2010.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Vainqueur à Bruxelles il y a quatre ans (2-3, le 19 novembre 2013), le Japon n’a pas bien vieilli. Certes, il s’est qualifié pour le Mondial en Russie, son sixième de rang et de son histoire. Mais, le contenu proposé par le 44e du ranking FIFA inquiète surtout dans les trente derniers mètres adverses.

Dernier exemple en date, la défaite contre le Brésil vendredi à Lille. Surclassé pendant une mi-temps (3-0 à la pause), le Japon, dont les joueurs ne rechignent jamais aux efforts physiques comme l’a montré leur pressing haut, a profité du relâchement adverse pour exister en deuxième mi-temps. Mais, brouillon et maladroit, il n’a été dangereux que sur phases arrêtées. Le but de Makino est tombé sur corner et seul l’un ou l’autre coup franc – une frappe de Yoshida sur la barre et un but de la tête refusé pour hors-jeu – ont permis aux Samouraïs bleus de faire un peu trembler le quintuple champion du monde.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs