Accueil Sports Football Diables rouges

«Ce n’était pas une attaque personnelle»

Le jugement incisif de « KDB » concernant les soucis tactiques des Diables rouges, à la sortie d’un partage concédé face au Mexique (3-3), a sorti l’équipe nationale de la sérénité dont elle baignait depuis la qualification pour le Mondial 2018 acquise sans frémir. Mais Roberto Martinez, au cœur des critiques formulées par le médian de Manchester City, refuse d’y voir un signe de faiblesse ou de rébellion. Comme toujours, l’Espagnol préfère temporiser.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Roberto Martinez s’y était (bien) préparé. Abreuvé de questions sur la sortie médiatique de Kevin De Bruyne, qui s’inquiétait de l’absence de vision tactique des Diables rouges à sept mois de la Coupe du monde en Russie, le sélectionneur fédéral a désamorcé la bombe en jugeant qu’il s’agissait tout simplement de «  l’opinion franche et honnête d’un joueur qui demeure un véritable compétiteur.  »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs