Accueil Économie

La nouvelle fraude de Volkswagen aura un impact fiscal en Belgique

Plusieurs versions de VW, Skoda, Audi et Seat ont été retirées de la vente par l’importateur belge. Qui craint des ajustements fiscaux liés à l’homologation qui toucheraient ses clients.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

La descente aux enfers de VW ne fait peut-être que commencer. Et avec elle les effets collatéraux sur les entreprises qui ont lié leur destinée au groupe allemand. À l’image de D’Ieteren, l’importateur belge de VW qui va devoir lutter pour conserver la confiance de sa clientèle.

Les annonces par le groupe Volkswagen de nouvelles irrégularités concernant 800.000 véhicules à travers le monde (dont 98.000 véhicules à essence) ont contraint D’Ieteren à sortir du bois. Cette fois, ces irrégularités sont liées au niveau d’émission de CO2, donc aux données de consommation, pour des véhicules diesel et essence.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs