Accueil Monde

Ariane Toscan du Plantier: «En vingt ans, la restauration numérique a évolué d’un point de vue technique mais aussi moral»

En France, la politique patrimoniale est très ancrée. Dans le paysage cinématographique français, Gaumont, la société à la marguerite, est un acteur majeur avec un important catalogue. Le travail de restauration des films est une priorité du PDG Nicolas Seydoux. Sur ce sujet, nous avons rencontré Ariane Toscan du Plantier, directrice de la Communication et du Patrimoine au sein de Gaumont.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Il y a un an, Nicolas Seydoux, PDG du groupe Gaumont, déclarait à France Inter : «  Les films se détériorent et nous n'avons toujours pas trouvé de support pérenne. Sans doute le plus pérenne est la pellicule des frères Lumière. Si on ne restaure pas régulièrement les films, les générations futures n'en profiteront pas. Pour séduire, les nouvelles générations doivent bénéficier d'une qualité optimale. L'époque de la Cinémathèque qui passait des copies rayées dans le mauvais sens est révolu...  ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs