Accueil Opinions Éditos

Investissements publics: un peu de concertation, svp!

La Belgique affiche aujourd’hui l’un des pires taux d’investissements publics en Europe. Le cloisonnement entre nos entités, au niveau local et au niveau régional surtout, empêche toute coopération.

Article réservé aux abonnés
Rédacteur en chef adjoint et chef du service Monde Temps de lecture: 2 min

Tout est compliqué en Belgique, on le sait. Mais quand il s’agit de l’intérêt supérieur de la nation – sa prospérité, au service de la collectivité –, n’est-il vraiment pas possible de remiser l’institutionnel au placard ? La Belgique affiche aujourd’hui l’un des pires taux d’investissements publics en Europe. Elle est régulièrement épinglée pour ce manquement.

Evidemment, le niveau de notre dette ne laisse pas énormément de marge de manœuvre. Mais de l’argent, il y en a en Belgique. Il y a des montagnes de liquidités – près de 300 milliards d’euros sur les comptes de dépôts – qui ne demandent qu’à être mobilisées. Le secteur privé, lui aussi, regorge de moyens, et sa confiance en l’avenir a rarement été aussi élevée, ce qui est toujours bon signe en matière d’investissement.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs