Accueil Belgique Politique

Pour le PS, l’assurance autonomie est une imposture

En Wallonie, le gouvernement MR-CDH veut mettre la population à contribution pour financer les coûts liés au vieillissement. Les socialistes sont radicalement opposés à la cotisation forfaitaire de 50 euros.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Lorsqu’ils étaient au gouvernement wallon, les socialistes avaient été contraints d’avaler une fameuse couleuvre : voulu par le partenaire CDH, le projet d’assurance autonomie ne leur convenait pas, mais il fallait préserver un climat serein au sein de la majorité. Maintenant qu’ils sont dans l’opposition, les députés du PS se déchaînent alors que CDH et MR ont abouti à leur tour à une sorte d’accord-cadre sur ce dossier : « Cette assurance autonomie est une triple imposture », déplore Nicolas Martin.

Rappelons l’essentiel. Au sein du gouvernement MR-CDH, Alda Greoli (CDH) met la dernière main à un dispositif qui devrait entrer pleinement en vigueur en 2020. À l’exception des personnes sous statut BIM, chaque Wallon de plus de 26 ans devra verser 50 euros par an pour contribuer au financement des coûts liés au vieillissement de la population et à la perte d’autonomie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Fries Vincent, mercredi 15 novembre 2017, 16:44

    Je suis en fauteuil roulant et totalement dépendant d'une tierce personne. Je dispose déjà d'un encadrement de 60 heures par mois d'aide familiale en plus de l'assistance d'un service d'aide à la vie journalière. Pourtant, je suis déjà dans le principe du maintien à domicile mais l'entièreté de mes besoins fondamentaux n'est pas assuré. L'autonomie, c'est la capacité de prendre des décisions par soi-même. On aurait dû parler d'assurance indépendance ! On aurait dû investir beaucoup plus dans le budget d'assistance personnelle permettant ainsi à toute personne de faire des choix individuels, adaptés à leurs besoins et totalement libres du choix du prestataire de services. Ce ne sera pas le cas étant donné que, si on a le choix de la société d'aide familiale par exemple, on n'a pas le choix de la personne qui se présente pour assister ! C'est donc une tromperie de vocabulaire. Pourtant, beaucoup de personnes âgées, beaucoup de personnes en situation de handicap et de lourde dépendance pourrait amener une plus-value à la Wallonie car ces personnes seraient pourvoyeuses d'emploi individuel. Le chemin est encore long pour une réelle égalité des chances dans le domaine de la dépendance que ce soit lié à l'âge, au handicap, à l'état de santé actuel ou futur et, pour l'instant, on est loin de respecter les préceptes internationaux que la Wallonie, notamment, a signé !

  • Posté par Nicolay Jean-marie , mercredi 15 novembre 2017, 15:48

    Gréoli??? Bien inféodée au MR! Patience!

  • Posté par Philippe Petrussa, mercredi 15 novembre 2017, 11:23

    Quid si je décide de prendre ma pension à l'étranger? Je paierai et pourrai bénéficier des mêmes services? Ou bien j'aurai juste payé?

  • Posté par jules simon, mercredi 15 novembre 2017, 11:12

    Cette taxe de 50 euros exigée par la ministre CDH est purement arbitraire et libère les gouvernements de leur obligation en matière de pension. Pourquoi 50 et pas 70 ou 100 euros? Pourquoi exiger de la part des citoyens une "charité" envers les aimés. Car c'est bien de cela dont il s'agit. Obliger le particulier à venir en aide aux séniors. Mais de qui s'agit il ? Parmi eux il y en a qui touchent de grosses pensions. Les seniors sont tous mis à contribution comme les autres citoyens, jeunes ou vieux, riches ou pauvres. Encore une fois, c'est aux gouvernement à prendre en charge le bien être des personnes âgées, pas à la charité publique en la rendant obligatoire.

  • Posté par Lespagnard Frans, mardi 14 novembre 2017, 21:55

    L’imposture, c’est de ne rien faire depuis 15 ans, au moins....alors que les conséquences du vieillissement sont déjà bien présentes !

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs