Accueil Économie Mobilité

Le nouveau logiciel de Volkswagen pose soucis

Suite au Dieselgate, 200.000 véhicules ont bénéficié d’une mise à jour. Au moins 2.000 propriétaires se plaignent après l’élimination du programme truqueur. D’Ieteren assure qu’il n’y a aucun lien de cause à effet. Test Achats gronde.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Bruits bizarres, surconsommation de carburant, perte de puissance et même panne. Voilà quelques-uns des maux dont se plaignent des propriétaires de voitures du groupe Volkswagen reprogrammées par l’importateur belge D’Ieteren, suite au Dieselgate. Pour rappel, ce vaste scandale international a éclaté en septembre 2015 après la découverte d’un logiciel tricheur. Celui-ci parvenait à modifier le comportement du moteur pour fausser les résultats d’émissions de gaz polluants comme le CO2 et le NOx lors des tests d’homologation. De l’aveu même de Volkswagen, 11 millions de véhicules, à moteur diesel de type EA189, de marque Volkswagen, Audi, Seat, Skoda et Porsche, datés de 2008 à 2015 sont concernés. Dont 280.000 en Belgique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs