Masters: Dimitrov a donné une leçon à Goffin

@News
@News

David Goffin (ATP 8) s’est incliné devant le Bulgare Grigor Dimitrov (ATP 6), mercredi après-midi au Masters de tennis. Après sa victoire héroïque contre Rafael Nadal lundi, le N.1 Belge a été balayé 6-0, 6-2 en 74 minutes de jeu par Dimitrov, dans l’O2 Arena de Londres pour son deuxième match au Masters. Le droitier de Rocourt jouera vendredi sa qualification pour les demies, opposé à l’Autrichien Dominic Thiem.

Suite à son succès face à Nadal (ATP 1) lundi soir, David Goffin avait l’occasion de se qualifier pour le dernier carré en cas de victoire en deux sets face à Dimitrov. Après six défaites contre ’Baby Federer’, le Belge de 26 ans était parvenu à battre Dimitrov à Rotterdam, cette saison.

Le début de la rencontre a été largement à l’avantage de Dimitrov, qui a rapidement mené 3-0. Malgré plusieurs occasions de marquer son premier jeu, Goffin a une nouvelle fois concédé son service après très long 4e jeu.

Le Liégeois, incapable de contrer les coups puissants et très précis du droitier de Haskovo, a perdu la première manche sur le score net et sans appel de 6-0. Symptomatique, Goffin n’a remporté qu’un seul point sur sa deuxième balle dans le premier set, souvent pris de court par le jeu offensif sans faille du Bulgare.

Le calvaire du protégé de Thierry Van Cleemput s’est prolongé dans le second set, breaké d’entrée. Le N.1 Belge a ensuite retrouvé un peu d’énergie et de réussite, inscrivant son premier jeu sous les applaudissements du public londonien (3-1).

Intraitable sur son service, Dimitrov a pris la mise en jeu de Goffin pour la cinquième fois du match (6-2), validant son ticket pour le dernier carré. Il rejoint donc le Suisse Roger Federer (ATP 2), vainqueur également de ses deux premières rencontres dans l’autre groupe.

Quant à Goffin, il jouera sa qualification contre Thiem, qu’il affrontera vendredi à l’O2 Arena de Londres.

Plus tard dans la journée, l’Autrichien Thiem affrontera l’Espagnol Pablo Carreno Busta (ATP 10) dans l’autre match du groupe Pete Sampras. Busta a remplacé son compatriote Rafael Nadal (ATP 1), blessé au genou et qui a renoncé à la suite du tournoi après sa défaite contre le Liégeois lundi soir.

Le tenant du titre, l’Écossais Andy Murray (ATP 16), et le finaliste 2016, le Serbe Novak Djokovic (ATP 12), tous deux blessés depuis plusieurs mois, sont absents cette année.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Felix Auger-Aliassime se retrouve déjà en quart de finale au Masters 1000 de Miami. Il n’a pas encore 19 ans. @News

    Par Yves Simon

    ATP - WTA

    L’or du tennis canadien

  • @News

    Par Yves Simon

    ATP - WTA

    Goffin n’avait plus battu un top 20 depuis le mois d’août

  • Goffin a une revanche à prendre sur Cecchinato depuis Roland-Garros, l’an dernier.

    Par Yves Simon

    ATP - WTA

    David Goffin à Miami: le déclic ou des claques…

 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. La nouvelle du vote en commission parlementaire a été accueillie avec satisfaction par les militants pour le climat qui ont quitté leur campement de la place du Trône à Bruxelles.

    Loi climat: la réforme de la Constitution, une victoire à la Pyrrhus?

  2. Skeyes annonce à nouveau un mouvement de grève
: c’est pour ce mercredi à Charleroi entre 8 et 10 heures du matin.

    Grève des contrôleurs du ciel: encore des actions ce mercredi

  3. Raymond Behr, mis à l’honneur par Philippe et Mathilde, à l’occasion de la cérémonie de commémoration au Mémorial de la guerre de Corée.

    Visite d’Etat en Corée: Philippe citoyen d’honneur, Raymond citoyen mis à l’honneur

Chroniques
  • Lettre du Brexit: «Les fantômes et les excentriques font bon ménage»

    Par Marc Roche

    Pour suivre la manifestation du « People’s Vote » en faveur d’un deuxième référendum sur le Brexit, je m’étais posté devant le 10 Downing Street. L’emplacement était bien choisi. Le million de marcheurs du « People’s Vote » (chiffre au pifomètre) qui défilaient entre Hyde Park et Trafalgar square dans une atmosphère joyeuse n’avaient d’yeux que pour la résidence du Premier ministre, symbole par excellence du bourbier actuel.

    Pourtant, le vrai pouvoir par ces temps tourmentés du Brexit n’est plus niché dans la modeste maison de briques au bout d’une petite rue fermée au trafic. L’élégant bâtiment de style géorgien adjacent à « Number Ten » tire dans l’ombre toutes les ficelles du largage des amarres. Seule une plaque discrète à l’entrée indique le mystérieux occupant des lieux : le Cabinet Office.

    Au confluent du « triangle d’or » monarchie-gouvernement-parlement, la haute fonction publique britannique s’enquiert peu des apparences du pouvoir. Exerçant sa mission à l’écart de la lumière des projecteurs, le...

    Lire la suite

  • Climat: Ô Miroir, suis-je du bon côté de l’histoire?

    Ceux qui, dans le monde politique, pensaient que les petits jeunes du climat et tous ceux qui protestent avec eux depuis des semaines allaient faire trois petits tours et puis rentrer à la niche, en sont pour leurs frais. Certains en ont même perdu leur boussole climatique. Ainsi le MR, qui en quelques semaines a cafouillé dans son attitude sur la loi climat et la révision de la constitution. Un ours polaire n’y retrouverait pas ses jeunes…

    La cause de ces changements de cap ? Ne cherchez pas...

    Lire la suite