Accueil Société

Pourquoi la N-VA s’oppose énergiquement à la sortie du nucléaire en 2025

Une étude du gestionnaire du réseau de transport d’électricité (Elia) fait l’objet d’interprétations antagonistes dans la majorité fédérale. Pour la N-VA, il est impossible de mettre fin au nucléaire en 2025. La ministre Marghem dément.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 5 min

Rendue publique mercredi, l’étude d’Elia, gestionnaire du réseau de transport d’électricité en Belgique, donne lieu aux interprétations les plus diverses, et éloignées les unes des autres. Chacun y va de son jugement. Une auberge espagnole. Ou catalane. Pour ce qui concerne la majorité fédérale, c’est assez simple en fait, au moins en apparence, et c’est souvent comme ça : la N-VA d’un côté, les autres en face. A savoir : le parti nationaliste tire argument de l’étude en question pour appeler à prolonger le nucléaire en Belgique au-delà de 2025, tandis que le CD&V, le VLD et le MR estiment, au contraire, sur la base du même rapport, qu’il est raisonnable et souhaitable de tenir les engagements auxquels tous ont souscrit dans l’accord de gouvernement d’octobre 2014, lequel prévoit bel et bien de sortir du nucléaire dans huit ans.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Dopchie Henri, jeudi 16 novembre 2017, 13:16

    Remplacer la totalité de la production électrique de nos centrales nucléaires coûterait dix à vingt milliards d'euros. L'alternative consisterait à importer le déficit de production, et endetter le pays au delà de ce qui, aujourd'hui, est déjà intolérable. Pourquoi vouloir arrêter nos centrales nucléaires, si ce n'est pour des raisons techniques? Celles-ci sont du ressort de l'Agence fédérale de Contrôle nucléaire dont la compétence est démontrée. Une seule centrale nucléaire (3 réacteurs) de notre type a créé un accident, catastrophique il est vrai, qui ait affecté la population avoisinante: Fukushima. Chernobyl était d'une conception dangereuse, et totalement différente de nos centrales occidentales. D'autre part, les déchets sont soigneusement entreposés afin d'être enterrés à grande profondeur - et non pas rejetés dans l'atmosphère.

  • Posté par Van Steen Willy, jeudi 16 novembre 2017, 11:55

    Ce qui contrarie le plus la NVA, c'est que les projets de remplacement de centrales doivent se décider au niveau national, et là, ils sont contre, comme ils sont contre tout projet qui demande une collaboration de l'ensemble des belges! C'est vicieux et c'est ce qui fait que nous n'entreprenons plus de grands travaux depuis belle lurette dans notre pays! Ensuite, la NVA est pour la richesse de la Flandre, et uniquement de la Flandre! Or sans énergie, pas de production de richesse! Donc, pour des raisons purement égoïstes, tant pis pour le futur de nos enfants, il faut prolonger le nucléaire! C'est simple, imparable, mais hélas, c'est du "chacun pour soi", quand bien même plus d'un million de flamands habitent la Belgique francophone, se dont elle se moque totalement!

  • Posté par Bernard Dropsy, jeudi 16 novembre 2017, 1:46

    Encore la provocation du fùhrer qui remue comme un ver de terre à qui on aurait mis le courant au Q . Il ne sait faire que ça .

  • Posté par Serge Vandeput, mercredi 15 novembre 2017, 20:58

    Déjà que nous avons l'énergie la plus chère d'Europe et nos politiciens vont encore en mettre une couche avec leur sortie du nucléaire. ls sont fous.

  • Posté par Serge Vandeput, mercredi 15 novembre 2017, 20:56

    Nos politiciens brasent l'air avec leur bras pour proclamer la sortie du nucléaire. C'est très a la mode et c'est cool, mais pas un chat sait dire comment ils vont faire. La NVA a de nouveau raison.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs