Accueil Techno

Anonymous démasque 1.000 membres du Ku Klux Klan

Ils l’avaient promis, ils l’ont fait. Le groupe informel de hackers a publié les profils de 1.000 membres présumés du groupe raciste. Mais des erreurs se trouvent dans la liste.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Des pirates informatiques se réclamant du groupe Anonymous ont révélé jeudi 5 novembre les identités de plus de mille membres du Ku Klux Klan, groupe ouvertement ségrégationniste qui milite pour la suprématie blanche aux Etats-Unis. C’est l’exécution d’une menace émise fin octobre.

Dans un message publié sur Twitter tard jeudi soir, ces militants des Anonymous ont publié une liste «  avec amour  » : environ un millier de profils Facebook et Google+. Un coup dur pour le KKK : l’adhésion au Klan garantit en théorie l’anonymat.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Techno

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs