Accueil Société Régions Bruxelles

Après les incidents place de la Monnaie, la N-VA veut remettre de l’ordre à Bruxelles

Quelque 300 jeunes ont été dispersés mercredi par la police dans la capitale. La N-VA en profite pour réclamer l’interdiction momentanée des rassemblements.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Un artiste à ranger parmi les « influenceurs » du web, 300 jeunes venus le rencontrer et soudain un débordement qui tourne au saccage. Ce qui s’est passé mercredi après-midi, place de la Monnaie à Bruxelles, a inévitablement rappelé les émeutes qui ont éclaté dans la capitale samedi après le match Côte d’Ivoire-Maroc. Au point que la N-VA a réclamé l’interdiction momentanée des rassemblements. Et pourtant, les raisons et le déroulement des faits sont très différents.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Rebts Jean-Louis, jeudi 16 novembre 2017, 8:23

    On peux savoir d'où provenaient les agitateurs-casseurs; à qui profite le crime ? Poser la question, c'est déjà y répondre....

  • Posté par Bernard Dropsy, jeudi 16 novembre 2017, 1:51

    Que l'on renvoie ces flamingants de la NVA d'où ils sortent, c-à-dire, de la merde de cochon .

  • Posté par Serge Vandeput, mercredi 15 novembre 2017, 23:10

    Partout en Europe il y a des problèmes avec des jeunes Marocains.

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs