Accueil Économie Entreprises

Gerrit Sarens (UCL): «Le modèle Nethys sera incontestablement plus ‘clean’»

La décision du conseil d’administration de Nethys d’autonomiser Resa, l’entité de distribution de gaz et d’électricité (GRD), suscite des craintes quant à la survie d’un groupe qui serait privé de sa « vache à lait ». Ayant participé à la rédaction de l’audit présenté au Parlement wallon, en juillet dernier, le professeur Gerrit Sarens (UCL) se veut rassurant.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

C’est non sans peine que le CA de Nethys a décidé, mardi soir, d’enfin s’orienter vers une clarification de ses structures. Et non sans remous puisque le conseil fut d’emblée marqué par la démission surprise de l’un de ses administrateurs, Philippe Delaunois. Mais c’est surtout l’avenir d’un groupe privé des revenus de Resa, le distributeur de gaz et d’électricité qui en constituait l’assise, qui suscite des interrogations. Ayant participé en juillet avec une dizaine de collègues à la rédaction d’un audit sur Publifin, maison-mère de Nethys, alors sous les feux de la commission d’enquête du Parlement wallon, Gerrit Sarens, professeur à la Louvain School of Management (UCL), voit d’un bon œil cette nécessaire clarification.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Wathelet Michel, vendredi 17 novembre 2017, 11:04

    Bien a force d'entendre que Mr Moreau est un super gestionnaire, on va le voir à l’œuvre dans toute sa réalité. Déjà que Mr Delaunois se retire de la cagnotte qui se vide. Mr Moreau va pouvoir justifier ses émoluments et salaires.

  • Posté par Serge Vandeput, jeudi 16 novembre 2017, 17:09

    Stéphane Moureau un grand ceo. Laissez moi rire. Ce n'est pas difficile de faire le grand ceo avec une vache a lait comme Resa. Si on manque d'argent, on augmente le montant des factures pour l'énergie. Facile de se faire passer pour un génie avec l'argent des citoyens et tout ceci sans concurrence, car Resa est un monopole. La politique économique et industrielle de nos gauchistes est fantastique, vraiment en pleine admiration.

  • Posté par Lilien Raymond, jeudi 16 novembre 2017, 12:43

    Mr Stéphane Moreau n'est-il pas (aussi ...) administrateur et CEO de Resa, comme une rapide recherche sur Google semble le montrer ? Pour lui, en tout cas, la nouvelle mesure serait donc un coup dans l'eau (et non un coup de gaz, ou une décharge d'électricité).

  • Posté par Guy Bartet, jeudi 16 novembre 2017, 15:16

    D'ailleurs, sur le site de RESA, on trouve un PDF décrivant le "Board of directots" où on retrouve Stéphane Moureau, André Gilles, M. Pire etc. Ce PDF est daté de 2016 mais n'est-il plus d'actualité?

Aussi en Entreprises

H&M va supprimer 1.500 emplois

L’enseigne dispose de 61 magasins propres en Belgique, auxquels s’ajoutent une quinzaine d’autres appartenant à ses filiales.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs