Accueil Société Régions Bruxelles

Émeutes à Bruxelles: Jambon veut scanner les réseaux sociaux pour anticiper les incidents

Le ministre de l’Intérieur est revenu sur les débordements, devant la Chambre.

Temps de lecture: 1 min

Le ministre de l’Intérieur, Jan Jambon, a affirmé devant la Chambre sa détermination à enrayer la spirale des échauffourées à Bruxelles. Un plan d’actions sera mis en place, a-t-il confirmé. Il souhaite notamment scanner les réseaux sociaux sur l’ensemble du territoire, pour anticiper ce genre d’événements. Une vingtaine de personnes au sein de la police seraient chargées de « cette tâche immense ».

« Un cancer »

«  Ce que nous avons vu ce ne sont pas des ’incidents’. Ce sont les symptômes d’un cancer qui, si nous ne l’arrêtons pas maintenant, continuera à ronger notre société et provoquera des dégâts irrémédiables. Et cela, je ne le laisserai pas faire », a-t-il déclaré en réponse à de nombreuses questions.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Van Obberghen Paul, jeudi 16 novembre 2017, 22:03

    Je suis un des derniers à avoir fait son service militaire, et je suis aussi de ceux qui pense comme vous, que son retour serait le bienvenu dans une nation qui ne sait plus ce que c'est que le respect des autres, qui passe, évidement et principalement, par le respect de soi-même. Qui ne respecte pas les autres ne se respecte pas soi-même. Quelqu'un de bien à sûrement dit-cela il y a longtemps mais je ne me rappelle pas qui. Parce que ne nous y trompons pas: ce service militaire tant décrié était essentiellement une leçon d'humilité, de respect, de vivre ensemble, de partage, de courage, d'effort et d'identification. Vous avez parfaitement raison: le service militaire manque cruellement.

  • Posté par Van Obberghen Paul, jeudi 16 novembre 2017, 17:55

    On dirait que tous ces messieurs ont pris leurs fonctions ce matin. Qu'ont-ils fait depuis qu'ils sont là? Qu'ont fait ceux qui étaient là avant eux? Qu'on ne vienne pas nous dire qu'on ne savait pas! Ça fait des décénies qu'on nous sert le même discours: "Maintenant, vous allez voir ce que vous allez voir, tolérance zéro, karsher et compagnie". A propos de "zéro", c'est bien la cote que je leur donnerais.

  • Posté par Stenuit Fernand, jeudi 16 novembre 2017, 17:40

    Jambon a raison. Il faut scanner les réseaux, et a l'intérieur , on aura probablement de belles surprises

  • Posté par Delhaye Jean François, jeudi 16 novembre 2017, 17:38

    Il a au moins raison sur un point, c'est un cancer et ces jeunes trop fiers de leurs faits d'armes se feront un plaisir de vanter leurs exploits à leurs enfants et amis qui s'empresseront de les imiter.....et ce, quelle que soit la couleur de leur peau.

  • Posté par Serge Vandeput, jeudi 16 novembre 2017, 17:27

    Scanner les réseaux? Cela ne se fait pas aujourd'hui? Nos policiers travaillent encore avec une machine a écrire et le fax? Ils ont un GSM?

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo