Accueil Société

Émeutes à Bruxelles: davantage de moyens pour les policiers patrouilleurs du web

À la Chambre, le ministre de l’Intérieur, Jan Jambon (N-VA), a exprimé son souhait de scanner les réseaux sociaux sur l’ensemble du territoire pour anticiper les émeutes.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Il a suffi de quelques lignes postées par le snapchatteur Vargasss92 à l’attention de ses 600.000 followers pour que la place de la Monnaie se transforme en terrain de jeu pour une poignée de casseurs.

Vendredi, soit la veille des émeutes d’après-match qui ont éclaté boulevard Lemonnier, c’est sur Facebook que le rappeur bruxellois Benlabel avait posté un message incitant aux débordements.

Jeudi, sur les ondes de La Première, le député bruxellois CDH Hamza Fassi-Fihri, conseiller communal d’opposition à la ville de Bruxelles, appelait la police à s’adapter à «  cette nouvelle réalité  » que représente «  l’émergence d’internet et des réseaux sociaux comme nouvel espace public  ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs