Accueil Belgique

Le Mordor dévore la forêt d’Hambach qui résiste

En Allemagne, le charbon extrait de la mine géante d’Hambach est une des principales sources de CO2 du pays. Dans une forêt vouée à la destruction, l’opposition est grimpée dans les arbres. Reportage.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Depuis Elsdorf

Par vagues poisseuses, un mélange de brouillard et de crachin descend vers le sol et encore plus bas. Il finit par transformer en fantôme des colossaux engins chenillés qui entaillent la terre. Leurs grondements s’étouffent. D’un petit promontoire, le regard plonge vers le fond d’un cratère rectangulaire capable d’abriter une ville entière. Le soir tombe : des lumières pétillent sur les tours d’acier. « Bienvenue à Mordor », plaisante Todde Kemmerich, un des milliers d’activistes qui s’opposent à l’extension de la mine de charbon d’Hambach.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Serge Vandeput, vendredi 17 novembre 2017, 15:12

    Pourquoi pas ouvrir les mines de Wallonie? Ce sera la renaissance.

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs