Accueil Culture Musiques

«Grace» de Jeff Buckley n’a pas pris une ride

Quatrième disque de notre série de dix consacrée aux vinyles rock de légende, « Grace » est l’unique album studio paru du vivant de Jeff Buckley.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

Rarement album a si bien porté son titre. Tout n’est que grâce dans ce premier album du fils de Tim Buckley, qui n’a pas 28 ans à sa sortie. Toutes les chansons sont habitées d’un romantisme magique, à tel point qu’on en oublie que « Hallelujah », qu’on retrouve encore aujourd’hui au programme de cérémonies de mariage comme de décès, est une reprise signée Leonard Cohen. De même que « Lilac Wine » est de James Shelton et « Corpus Christi Carol », une pièce classique de Benjamin Britten. C’est sa maman pianiste avec qui il vit en Californie (il a peu vu son père plus préoccupé par sa carrière) qui l’a initiée à toutes les musiques.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs