Nouveau mot de l’année 2017: faites vos propositions

Nouveau mot de l’année 2017: faites vos propositions

Nouveau mot de l’année, clap, 3e !

Le Soir, en partenariat avec l’UCL (sous la houlette de notre chroniqueur, le linguiste Michel Francard), vous propose cette année encore de contribuer à faire émerger les mots qui ont connu une diffusion significative en 2017 et dont la présence n’est pas encore attestée dans un dictionnaire.

La démarche que nous vous proposons, chères lectrices, chers lecteurs, à travers cette opération « Nouveau mot de l’année », est similaire à celle que les équipes rédactionnelles des dictionnaires usuels (Petit Robert, Petit Larousse) entreprennent chaque année : « Partir des usages attestés (à l’oral et à l’écrit) et sélectionner ceux qui ont acquis droit de cité dans la francophonie », rappelle Michel Francard.

Car il s’agit bien de mettre en valeur les mots qui ont reçu la plus forte couverture médiatique, qui ont été le plus souvent lus ou entendus au cours de l’année (presque) écoulée. Mais un mot qui ne s’est imposé que très récemment. « Raison pour laquelle il s’agira parfois des mots « de niche » : réseaux sociaux, vocabulaire technique et technologique. Cela peut surprendre le grand public, mais cela montre aussi que personne n’est « propriétaire de la langue, explique Michel Francard. Les francophones ne maîtrisent qu’une partie de ses ressources. »

Ce processus – de la « niche » à l’usage courant – illustre bien comment se passe la création de nouveaux mots, analyse encore Michel Francard : « Ceux-ci émergent d’abord dans un environnement restreint, puis leur usage s’élargit progressivement pour toucher un public de plus en plus grand. Le “Nouveau mot de l’année” saisit le moment où un mot sort du milieu qui l’a vu naître pour gagner en notoriété. »

L’an dernier, c’est « Brexit » qui avait été élu par vous, lecteurs du Soir. Alors, quels sont les mots que vous avez vu émerger cette année ? A vous de nous le dire.

Comment ça marche ?

Pour rappel, dans un premier temps :

► Il s’agit de proposer :

– un mot (ou locution, pas une citation ou un proverbe)

– nouveau (pas attesté dans la plus récente édition des dictionnaires usuels Petit Robert et Petit Larousse)

– de l’année (qui a connu une diffusion significative en 2017).

N’oubliez pas de donner une courte définition de ce mot et son origine.

Ensuite :

►Partenaire de l’opération, le centre de recherches de l’UCL Valibel – Discours et variation analysera tous ces mots et procédera à une première sélection, début décembre, pour ne garder que ceux qui répondent aux critères définis ci-dessus.

► Cette liste sera soumise à un jury composé de personnalités du monde des lettres qui se réunira pour en garder dix sur base de leur originalité et leur forme sonore et graphique.

►Jusqu’à la fin du mois de décembre, vous pourrez voter pour élire parmi ces dix néologismes LE mot de l’année 2017.

Participez sur mobile.

Sur le même sujet
le nouveau mot de l'année
 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous