Crise politique au Zimbabwe: l’armée empêche les manifestants d’arriver au palais présidentiel

Des militaires lourdement armés ont stoppé samedi des milliers de manifestants qui se dirigeaient vers le palais présidentiel à Harare pour demander le départ du chef de l’État Robert Mugabe, a constaté un journaliste de l’AFP.

Les manifestants, qui participent à une journée nationale de mobilisation pour obtenir la démission du chef de l’État placé en résidence surveillée par l’armée cette semaine, se sont assis sur la chaussée en signe de protestation, à quelques 200 mètres du palais présidentiel.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous