Thierry Neuville, leader du rallye d’Australie: «Je regrette la manière un peu triste dont nous avons pris la tête»

Thierry Neuville, leader du rallye d’Australie: «Je regrette la manière un peu triste dont nous avons pris la tête»

Il devance désormais le Finlandais Jari-Matti Latvala (Toyota) de 20 sec 1/10, et son rival pour la 2e place mondiale, l’Estonien Ott Tänak (M-Sport/Ford), de 40 sec 6/10.

Mikkelsen, en tête jusque-là, a abandonné après avoir heurté un talus et subi une double crevaison lors de la 10e spéciale, alors qu’il n’avait qu’un pneu de rechange.

«Je suis vraiment très déçu pour lui», a regretté Neuville qui s’est ainsi retrouvé en tête de la course.

Vainqueur de quatre spéciales samedi, le Belge a endommagé sa boîte de vitesses le matin mais a réparé à temps à la pause du déjeuner. Il semble désormais bien parti pour cueillir son 4e succès de la saison (le 6e de sa carrière) après la Corse, l’Argentine et la Pologne.

«Il n’existe pas d’avance confortable en rallye et comme le temps semble encore devoir jouer un rôle, nous sommes face à un défi important pour la dernière matinée», a-t-il toutefois souligné. «Mais c’est vrai qu’on a la situation bien en mains. Cela fait vraiment plaisir de pouvoir aborder la 3e et dernière journée en leader. On peut se montrer satisfait d’avoir déjoué tous les pièges ce samedi, mais sans perdre de vue qu’il y en aura au moins autant dimanche. On n’a pas encore gagné ce rallye, tant s’en faut. Mais on est dans le bon ryhtme et la preuve, ce sont ces victoires dans les spéciales. Je regrette juste la manière un peu triste dont on a pris la tête. J’aurais mille fois préféré doubler Andreas (Mikkelsen, ndlr) sur le terrain. Bref on a une avance confortable, mais il faudra quand même faire preuve de la plus grande vigilance jusqu’au bout...»

Le Français Sébastien Ogier (M-Sport/Ford), déjà sacré champion du monde pour la cinquième année consécutive avant cet ultime rallye de la saison, remonté au 6e rang à 1 min 48 sec 2/10, ne se considère d’ailleurs pas encore comme battu.

«Le parcours va encore être très piégeux dimanche avec la pluie, donc on va voir si on peut en profiter», a-t-il en effet prévenu. «Le rallye est vraiment loin d’être terminé...»

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Thierry Neuville, ici à côté de l’ancien anneau de vitesse de Monza, ne possède plus que d’infimes chances d’être champion: il compte 24 points de retard sur Evans, 10 sur Ogier.

    Par Thierry Wilmotte

    Rallye

    Le Mondial des rallyes s’achève sur un circuit

  • @News

    Par Thierry Wilmotte

    Formule 1

    Mercedes: Stoffel Vandoorne emporté par la raison

  • @News

    Par THIERRY WILMOTTE

    Formule 1

    Formule 1: une dernière chance pour Vandoorne, vraiment?

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous