Accueil Monde

Obama rejette Keystone XL à l’approche de la conférence climat de Paris

L’oléoduc faisait débat aux Etas-Unis depuis plus de six ans.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Après des années de tergiversations, le président américain Barack Obama a annoncé vendredi le rejet du projet controversé d’oléoduc Keystone XL, mettant en avant le rôle central de Etats-Unis dans la lutte contre le changement climatique.

En tranchant enfin, plus de six ans après la première demande de permis de construire de l’opérateur canadien TransCanada, M. Obama marque les esprits à moins d’un mois de la conférence de Paris sur le climat (COP21) qui vise à conclure un accord mondial pour enrayer la hausse de la température de la planète.

Long de 1.900 kilomètres, dont 1.400 aux Etats-Unis, le projet Keystone XL visait à transporter le pétrole canadien des sables bitumineux de l’Alberta jusqu’au centre des Etats-Unis, dans le Nebraska, d’où il aurait pu rejoindre les raffineries américaines du golfe du Mexique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs