Accueil Société Régions Bruxelles

Manifestation contre les émeutes: «Nous dénonçons aussi le silence de la communauté marocaine»

Un autre rassemblement visant à dénoncer les émeutes s’est tenu plus tôt dans la journée devant la Bourse et a réuni 20 participants.

Temps de lecture: 2 min

Un rassemblement organisé par le mouvement Rifains du Hirak se tient ce dimanche après-midi devant l’Albertine, afin de dénoncer les émeutes qui ont eu lieu le 11 novembre dernier dans le centre de Bruxelles après la qualification de l’équipe nationale marocaine à la prochaine Coupe du monde de football. Entre 100 et 150 participants ont répondu à l’appel, selon les organisateurs. La police locale estime pour sa part leur nombre à 80.

« La communauté marocaine n’a pas à être culpabilisée »

«Lorsqu’à la suite des émeutes, nous avons constaté l’ampleur des réactions de partis politiques et la récupération de la N-VA notamment, nous avons décidé d’organiser ce rassemblement car on est en train de stigmatiser toute une communauté», s’est exclamé Mohamed Aadel, porte-parole du mouvement organisateur du rassemblement. «Nous dénonçons bien entendu les dégradations dans l’espace public et demandons aux autorités compétentes de faire respecter la loi. Toutefois, la communauté marocaine est innocente et n’a pas à être culpabilisée», a-t-il souligné.

«Nous dénonçons également le silence de la communauté marocaine et des politiciens de la même origine ainsi que des associations», a-t-il conclu.

Un autre rassemblement visant à dénoncer les émeutes s’est tenu plus tôt dans la journée devant la Bourse et a réuni 20 participants.

À lire aussi Les émeutes déchainent les passions politiques

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par Serge Vandeput, dimanche 19 novembre 2017, 23:28

    Le seul probleme c'est leur grand nombre et celui la n'a pas fini de grimper.

  • Posté par Temmerman Martine, dimanche 19 novembre 2017, 18:53

    Aux USA, où il y a très peu de descendants purs américains, TOUS les anciens émigrés, actuellement "américains" depuis qq. générations, sont fiers d'être d'abord américains, puis sont fiers de leurs ancêtres. Ceux là, parlent TOUS l'américain + qq. mots de leur famille d'origine.Lorsqu'il y a de grandes manifestations, ce ne sont pas les origines des gens qui sont pointés mais leurs différentes cultures qui sont pointées, surtout lorsque leur milieu social est resté "faible"... La Belgique n'est pas trop différente....

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo