Accueil Monde États-Unis

Charles Manson, l’incarnation du Mal

Le tueur en série le plus célèbre des États-Unis est décédé à l’âge de 83 ans. Il était condamné à une peine de prison à vie pour neuf homicides.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 4 min

Depuis New York

Une svastika gravée au milieu du front, Charles Manson incarnait le mal absolu, depuis un soir d’août 1969 en Californie et le meurtre barbare de cinq personnes sur les hauteurs de Los Angeles, dont l’actrice Sharon Tate, femme du réalisateur Roman Polanski et enceinte de huit mois et demi. Emprisonné à vie, après l’abolition (temporaire) en 1972 de la peine de mort en Californie, Manson est décédé dimanche derrière les barreaux, à 83 ans, d’une hémorragie interne.

Ce fils de prostituée avait nié toute sa vie une quelconque responsabilité dans l’orgie de meurtres commise il y a un demi-siècle, bien qu’il eût été reconnu coupable de neuf homicides lors d’un procès à sensation, qui tint pendant sept mois l’opinion en haleine en 1970. Interrogé sur CBS en 1986, il refusait cependant le moindre « remords ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs