Accueil Économie Emploi

Un jeune Wallon sur six est sans emploi ni formation

Un Bruxellois sur cinq et un Wallon sur six sont dans la zone floue entre enseignement et monde du travail. Les statisticiens les baptisent les « Neet ». Le risque : qu’ils restent socialement dépendants.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Société Temps de lecture: 4 min

Passer du monde de l’éducation au monde du travail est probablement un des tournants les plus délicats à négocier dans la vie d’un jeune adulte. Parce qu’elle consacre une sorte de rupture avec une forme d’insouciance. Parce qu’elle consiste souvent en un saut vers l’inconnu. Parce que cet inconnu se résume, parfois, à un vide sidéral.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par De Cuyper Thierry, mercredi 22 novembre 2017, 13:39

    C'est le système qu'il faut changer. Plus de sélection destinée à trier les plus performants pour évacuer les moins performants. Notre société a besoin de chacun, aucun individu ne doit se sentir exclu du système. Si nous voulons une société inclusive, l'enseignement doit devenir inclusif et proscrire toute sélection. Il ne peut y avoir de darwinisme scolaire. Le rôle de l'école est de former pas de sélectionner !!

  • Posté par De Cuyper Thierry, mercredi 22 novembre 2017, 13:38

    Il est grand temps que Monsieur Rahier se forme sur le plaisir d'apprendre et ce que les neurosciences apportent à l'enseignement. L'idée que les élèves doivent se LAISSER former set simplement à l'antipode de ce que l'on sait aujourd'hui. Ce qu'il faut changer, c'est ce regard qu'ont trop d'hommes sur la manière d'éduquer nos enfants. Une autre manière de former, d'évaluer. Certains n'ont pas la flexibilité mentale pour accepter de nouvelles conceptions et c'est très dommageable pour nos enfants. Vous paraitrez plus sympathique si vous faisiez preuve d'empathie pour les autres.

  • Posté par De Cuyper Thierry, mardi 21 novembre 2017, 15:29

    C'est le système qu'il faut changer. Plus de sélection destinée à trier les plus performants pour évacuer les moins performants. Notre société a besoin de chacun, aucun individu ne doit se sentir exclu du système. Si nous voulons une société inclusive, l'enseignement doit devenir inclusif et proscrire toute sélection. Il ne peut y avoir de darwinisme scolaire. Le rôle de l'école est de former pas de sélectionner !!

  • Posté par Rahier Pierre, mercredi 22 novembre 2017, 10:17

    Pour que l'école puisse former, il faut que l'élève accepte de se (laisser) former. Dans ma carrière (35 ans dans le secondaire supérieur de l’enseignement communal liégeois en tant que germaniste), j'ai croisé des dizaines et des dizaines de jeunes qui n'avaient d'élèves que le nom et se caractérisaient par l'absentéisme, la négligence, la paresse, le refus des contraintes scolaires en général, etc. J'ai aussi croisé, heureusement, de bons élèves motivés par leurs études qui, contrairement à ce que vous dites, étaient partisans d'un classement, de cette sélection que vous refusez.

  • Posté par De Cuyper Thierry, mardi 21 novembre 2017, 12:57

    Un vrai Pacte d'excellence (pas un qui ne diminue le redoublement que de moitié) avec une véritable suppression du redoublement et un véritable choix d'orientation pour l'élève à 15 ans (un choix non imposé par un conseil de classe autoritaire, sur base de résultats scolaires qui n'ont d'autre but que celui de hiérarchiser les élèves pour les trier). Il convient d'expliquer à la société et aux enseignants que des solutions ambitieuses, qui existent ailleurs et qui ont fait leurs preuves, doivent être expliquées pédagogiquement et mises en oeuvre.

Plus de commentaires

Aussi en Emploi

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs