Wikithon: qui veut apprendre à contribuer à Wikipédia, avec «Le Soir»?

Ecrire une encyclopédie, c’est à la portée de tout le monde. C’est le pari qu’ont fait Larry Sanger et Jimmy Wales quand ils ont lancé Wikipédia, le 15 janvier 2001. Et leur intuition fut bonne, puisque près de 17 ans après sa création, l’encyclopédie collaborative en ligne s’est installée dans les habitudes numériques du grand public : plus de 500 millions de personnes la visitent chaque mois. Sans doute en faites-vous partie. Quels que soit nos centres d’intérêt, Wikipédia apparaît presque inévitablement dans les premiers résultats des moteurs de recherche.

Mais vous êtes-vous déjà demandé comment était construite cette encyclopédie ? Et si oui, avez-vous déjà franchi le pas en participant à la rédaction ou l’enrichissement d’un article ? En tablant sur les possibilités nouvelles d’échanges et de collaboration offertes par le web, les fondateurs de Wikipédia ont non seulement créé la possibilité pour tout un chacun d’accéder gratuitement à un savoir encyclopédique, mais ils ont aussi ouvert la construction de ce savoir au commun des mortels. C’est cette mise en commun qui vaut à l’encyclopédie en libre accès de proposer aujourd’hui des contenus en 299 langues et d’héberger, rien que pour la version française près de deux millions d’articles, tandis que celle en anglais, la plus fournie, en compte plus de cinq millions.

Sans auteurs, c’est évident, pas de contenus. Et sans contenus… pas d’encyclopédie. Derrière chaque article se trouve toute une communauté d’auteurs, relecteurs, correcteurs. Un travail collaboratif où se retrouvent experts et simples curieux. En 2014, Wikipédia recensait 22 millions de comptes pour les éditeurs de pages, dont plus de 73.000 étaient considérés comme actifs.

Envie de vous lancer ?

Peut-être avez-vous déjà eu envie d’entrer dans cette communauté, sans jamais oser vous lancer ? Dans le cadre de son année consacrée aux « Mondes numériques », l’UCL organise du 27 novembre au 1er décembre une semaine contributive à Wikipédia. Le Soir s’y associe en proposant à ses lecteurs de participer à une session d’enrichissement de l’encyclopédie collaborative en ligne. Elle aura lieu mercredi 29 novembre de 17h30 à 19h30, à la rédaction du Soir (100, rue Royale à Bruxelles). Aux côtés de journalistes, nous invitons nos lecteurs à créer ou mettre à jour des pages de leur choix. L’occasion de découvrir comment fonctionne Wikipédia. Et d’ajouter l’un ou l’autre lien, une photo, voire d’écrire un chapitre ou même un article, sur le sujet de votre choix.

« La plupart des personnes qui fréquentent Wikipédia sont des utilisateurs, et ne se rendent pas forcément compte qu’il y a toute une communauté derrière, explique Olivier Goletti, qui coordonne la semaine contributive de l’UCL. Or, tout le monde peut être acteur de l’encyclopédie. Souvent, les gens ont peur. Il faut démystifier. L’édition d’une page est relativement simple. Le plus dur, c’est de trouver les sources d’information fiables et d’écrire dans une optique encyclopédique, c’est-à-dire neutre. Mais au-delà de ça, il ne faut pas être expert pour citer un expert… »

Comment s’inscrire ?

Envie de mettre votre pierre à l’édifice Wikipédia ? Rejoignez-nous lors de ce « Wikithon ».

Pour vous inscrire, écrivez-nous à l’adresse : forum@lesoir.be en indiquant vos noms, prénoms et adresse ainsi que le sujet auquel vous aimeriez contribuer.

 
 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. FRANCE-POLITICS_FUEL-BLOCKADES

    Les gilets jaunes au balcon d’Emmanuel Macron

  2. Theresa May a repris l’offensive vendredi, déterminée à défendre jusqu’au bout son projet d’accord sur le Brexit comme son avenir.

    L’inébranlable Theresa May

  3. Les brigades cyclistes sont aujourd’hui une composante majeure des zones de police.

    La Ville de Bruxelles investit dans la police à vélo

  • Les «Gilets jaunes», un Mad Max finalement écologique

    La pollution nuit à l’homme et à son environnement. C’est un axiome.

    Or la voiture pollue. Et parce qu’elle pollue, tout doit être mis en œuvre pour que ses impacts négatifs soient réduits au maximum. Dans ce contexte, l’augmentation des accises sur les carburants est classiquement présentée comme un frein au gâchis environnemental.

    Cette évidence ne peut toutefois occulter les préoccupations des « gilets jaunes ». La hausse des taxes sur le diesel...

    Lire la suite