Accueil Culture

Voyage au bout de l’Asie

Ecrivains, musiciens, chorégraphes ayant voyagé entre l’Europe et l’Indonésie présentent le résultat de leur expérience. Dont la poétesse belge Laurence Vielle qui s’est installée pour deux semaines à Sulawesi cet été.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 5 min

Makassar. 5º08’00” Sud, 119º25’00” Est. Au sud de l’île de Sulawesi, en Indonésie. En juillet dernier, pour le festival Europalia, la poétesse belge Laurence Vielle s’est laissé déraciner pour aller retrouver là-bas, au bout du monde, Faisal Oddang, un poète et musicien indonésien qui lui a servi de guide et lui a fait assister au plus troublant des rituels : le Ma’nene des Torajas où les morts sont déterrés, lavés, habillés et deviennent le centre de la fête. Elle en a ramené un livre, Ancêtres, et plein de nouveaux amis, poètes indonésiens qui ont fait le voyage en sens inverse et dont elle déclamera, chantera et récitera les textes en français à Bruxelles ce samedi 25 novembre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs