20% des jeunes Bruxellois sans emploi ni formation (infographies)

20% des jeunes Bruxellois sans emploi ni formation (infographies)

On les appelle des « Neet » (not in education, employment or training : ni étudiant, ni employé, ni stagiaire). Ce sont des jeunes qui ont quitté la vie scolaire, mais restent en dehors du marché du travail. Sans surprise, la majorité de ceux qui se retrouvent dans cette situation a un faible niveau scolaire.

Leur nombre est désormais un sujet d’inquiétude pour certains gouvernements. En Wallonie, un jeune de 18 à 24 ans sur six (16,4 %) se retrouve dans cette zone floue entre école et monde du travail. C’est pire à Bruxelles, où ils sont un sur cinq à vivre dans cette situation. À titre de comparaison, le taux de « Neet » en Flandre est deux fois plus bas (9,8 %).

Avec 13,1 % en moyenne, la Belgique se classe en 12e position dans le tableau européen. Mais cette moyenne cache d’importantes disparités entre la Flandre, qui côtoie le haut du tableau avec 9,8 %, et les régions francophones. Avec 16,4 % de jeunes sans emplois ni formation, la Wallonie se classe avant l’Espagne. Bruxelles (19,8 %) précède la Croatie.

Les 5 premières places du classement européen sont occupées par les Pays-Bas (6,1 %), le Danemark (7,7 %), le Luxembourg (8 %), Malte (8,3 %) et la Suède (8,7 %). Les 5 dernières places par la Roumanie (21,9 %), la Grèce (21,9 %), Chypre (22,3 %), la Bulgarie (22,3 %) et l’Italie (26 %).

>> Notre dossier complet à lire sur Le Soir Plus

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous