Accueil Sports Football

L’Union belge perquisitionnée dans le cadre du dossier Standard

En septembre dernier, le président du Standard Bruno Venanzi avait déclaré « qu’un joueur avait payé l’entraîneur pour jouer ».

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Les bureaux de l’Union belge de football (URBSFA) ont été perquisitionnés vendredi matin dans le cadre de l’enquête ouverte à la suite des déclarations du mois de septembre du président du Standard, Bruno Venanzi, rapportent les titres Sudpresse samedi. Le président des Rouches avait déclaré à la radio que, au cours de la saison passée, un joueur avait payé un entraîneur pour se voir accorder quelques minutes de jeu en match officiel.

Aucun matériel informatique saisi

A la suite de ces déclarations qui avaient suscité un tollé, Bruno Venanzi avait déposé plainte contre X pour corruption. Le dossier a été pris en charge par le juge d’instruction Frédéric Frenay.

Le parquet fédéral de l’Union belge avait également ouvert une enquête à ce sujet mais l’a refermée dès le 27 octobre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Football

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs