Accueil Société Enseignement

Pas d’accord trouvé, le service qui paie le salaire des profs poursuit les actions

Pour la déléguée permanente de la CGSP, aucune proposition vraiment nouvelle n’a été mise sur la table en réponse aux revendications.

Temps de lecture: 1 min

Suite à la réunion intervenue ce matin entre le ministre de la Fonction Publique, André Flahaut, la ministre de l’Enseignement, Marie-Martine Schyns, l’ETNIC (le prestataire informatique), des représentants de l’administration et la CGSP, « aucune proposition vraiment nouvelle n’a été mise sur la table en réponse aux revendications légitimes des travailleurs », écrit Anne-Marie Vanhooren, la déléguée permanente de la CGSP dans un communiqué.

« Nous ne sommes pas Saint-Nicolas »

Les demandes principales de la CGSP pour le personnel FLT, « à savoir un renfort de personnel au moins jusqu’à la mise en service complète du nouveau logiciel informatique et la fixation d’une norme raisonnable de dossiers par agent, compte tenu des contingences de la fonction, n’ont pas été prises en considération ». « Nous ne sommes pas Saint-Nicolas nous a déclaré le Gouvernement », peut-on lire dans le communiqué.

Le préavis d’action de la CGSP continue donc jusqu’à nouvel ordre. « Les assemblées générales qui se tiendront dans les prochains jours décideront de ces actions  », précise Anne-Marie Vanhooren.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par Mathieu Bernard, jeudi 23 novembre 2017, 0:57

    Pour une fois que des fonctionnaires travaillent un peu, directement ils se mettent en grève ... Ou va t'on !

  • Posté par Parmentier Luc, jeudi 23 novembre 2017, 9:17

    Commentaires irrespectueux vis à vis de citoyens qui font , je suppose , un autre métier que vous .... ....Où va t'on ?

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une