Accueil Culture Musiques

Les rappeurs belges d’aujourd’hui, des divertisseurs plutôt que des politiciens

Entre les émeutes de Bruxelles et la polémique autour de Damso et des Diables rouges, le rap est de nouveau stigmatisé. Qu’en pensent les acteurs de la scène hip-hop belge ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste aux services Culture et Médias Temps de lecture: 6 min

Entre les émeutes du 11 novembre à Bruxelles qui ont mis en lumière un certain BenLabel et le choix de Damso pour composer l’hymne officiel des Diables rouges pour la Coupe du monde 2018, le rap belge s’est retrouvé, bien malgré lui, au centre de polémiques dont il se serait bien passé.

Comment réagissent les acteurs de la dynamique scène hip-hop alors qu’elle est systématiquement pointée du doigt ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs