Accueil Culture Scènes

Contrats-programmes: le coup de sang du Théâtre de l’Ancre

Avec 200.000 euros en plus, le Théâtre de l’Ancre à Charleroi voit sa subvention augmenter de 25 %. Problème, il attendait beaucoup plus suite à une promesse un peu rapide de la ministre en 2016. Son directeur s’est fendu d’un texte au vitriol.

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 6 min

O n est sous le choc, nous confiait jeudi Noémi Haelterman, responsable des relations presse du Théâtre de l’Ancre à Charleroi, contactée par nos soins peu après l’annonce des décisions concernant les contrats-programmes dans le secteur des arts de la scène pour la période 2018-2022. Le montant de la subvention ne correspond clairement pas à ce qu’on attendait. Mais, notre directeur, Jean-Michel Van den Eeyden étant actuellement en rendez-vous à Bruxelles. Nous attendons son retour pour réagir. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Homer Media , vendredi 24 novembre 2017, 13:33

    Toute entreprise, même culturelle, doit avoir un plan d'affaire basée sur des activités commerciales. Les subsides peuvent venir en complément pour assurer certaines missions moins lucratives. Les acteurs du monde du spectacle croient aujourd'hui qu'ils peuvent vivre retirés de ce monde commercial et agir en vase clos grâce à des "entre-nous" politiques. A titre d'exemple, proposer des grands spectacles à 10€ seulement et un pourcentage énorme de tickets offerts (anciens comédiens, étudiants, etc.) ne sont pas des pratiques normales. Ces acteurs doivent se confronter à la réalité commerciale et développer diverses activités le cas échéant. Les spectacles en Belgique francophone sont trop nombreux et parfois de très faible qualité vu les moyens consacrés, ils ne tournent pas assez. En Flandre et aux Pays-Bas, les spectacles se rentabilisent bien par de multiples dates en divers endroits.

  • Posté par Jean-Paul BULTEAU, vendredi 24 novembre 2017, 12:15

    Le directeur annonce des suppressions d'emplois malgré une augmentation de budget de 200000 euros!? Cela semble indiquer qu'il a engagé en considérant comme acquise une augmentation plus importante.... Dans une bonne gestion, c'est un peu prématuré....

  • Posté par Lempereur Gael, vendredi 24 novembre 2017, 9:34

    Une ministre qui ne tient pas parole!?! Depuis quand les politiciens font ce qu'ils promettent?

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs