Votre week-end en 20 clics

VENDREDI

Fred Hersch

Jazz – Flagey (Ixelles)

En trio avec ses complices John Hébert à la contrebasse et Eric McPherson à la batterie, le poète du piano nous emballe, nous émeut, nous fait vibrer et rêver. Comme dit l’autre pianiste, Jason Moran, «  Hersch incarne la perfection  ».

Pierre Génisson

Musique classique – Salle philharmonique de Liège

Le Français crée le concerto pour clarinette qu’a composé pour lui Eric Tanguy. Pour compléter la soirée, il interprétera le Concerto pour clarinette de Mozart et la Symphonie nº 4 de Beethoven.

Amina Figarova

Jazz – Bozar (Bruxelles)

Amina Figarova fait corps avec son piano dont elle torture les touches et même les cordes quand elle joue dans l’instrument ou dont elle caresse les ivoires et les ébènes lors des ballades. Son jeu est tour à tour enthousiaste, dynamique, puissant et puis poétique, sensuel, amoureux. Et sa musique est toujours évocatrice, naturelle, imaginative. Ici en sextet, avec notamment le trompettiste russe Alex Sipiagin.

VENDREDI et SAMEDI

Clara Haskil

Théâtre – Théâtre Blocry (Louvain-la-Neuve) jusqu’au 25 novembre

La vie de la célèbre pianiste, de ses premiers pas en Roumanie à une carrière chaotique dans le monde. Le public, à la fin, est debout, soufflé par un destin, et un jeu, hors du commun. Qu’elle compose l’enfance de Clara Haskil, radieuse et vive, ses jeunes années plus solitaires, ou encore l’âge adulte, Anaïs Marty y insuffle un feu ininterrompu.

J’abandonne une partie de moi que j’adapte

Théâtre – Théâtre National (Bruxelles) jusqu’au 2 décembre

Justine Lequette signe une première pièce admirable, poétique et politique. En partant de Chronique d’un été , film d’Edgar Morin et Jean Rouch en forme de cinéma-vérité, sorte de film ethnologique sur ce qui faisait la vie, le bonheur, le travail ou les utopies des Parisiens en 1960, quatre comédiens en transposent les thématiques en 2017. A la fois ludique et rigoureuse, la pièce questionne avec bonheur ce qui fait le… bonheur.

Mordamed

Théâtre – Espace Magh (Bruxelles)

Plongée dans le quotidien de deux jeunes des quartiers. Sans tomber dans le cliché, on suit leurs rencontres amoureuses, leurs interrogations existentielles, les médisances des voisins. Si la première partie file à un rythme limpide et électrique, la suite se révèle plus confuse. Le jeu des comédiens, par contre, est irrésistible d’un bout à l’autre.

Belem & the Mekanics

Musique – Théâtre Marni (Ixelles)

Il y a Kathy Adam au violoncelle et Didier Laloy à l’accordéon. Personne d’autre. D’où vient alors cet ouragan sonore qui peut, à certains moments, se transformer en brise d’été ? D’où vient cette richesse de couleurs, de timbres, de sons ? D’un orchestre mécanique. Un projet qui fait référence au cirque, à Fellini, au folklore, au cinéma.

Les barbiers de Saint-Gilles

Exposition – Salon d’Art (Saint-Gilles) jusqu’au 23 décembre

Pierre Alechinsky fête ses 90 ans avec le sourire. Cette expo insolite, tout en verdeur, en couleurs fraîches et acides, en jardinages soignés ou sauvages va dans le sens de la nature profonde du peintre en mettant le… spéculoos à l’honneur ! Non pas le biscuit cher à nos cœurs, mais les formes qui servent à le fabriquer.

Arts & Crafts Group Show

Exposition – Arthus Gallery (Ixelles) jusqu’au 22 décembre

Une expo collective rassemble huit artistes internationaux : bijoux, bronzes, céramiques, travail du verre, du bois et de l’argent, pour un panel riche et varié.

The beard pictures

Exposition – Galerie Albert Baronian (Ixelles) jusqu’au 23 décembre

Piliers de l’East End, Gilbert & George présentent en exclusivité leur dernière série, consacrée à la barbe comme signe des temps.

De VENDREDI à DIMANCHE

La sélection night-club du week-end

A Maurage, Bruxelles, Liège, La Glanerie…

Les sorties cinéma de la semaine

Le brio , un film qui fait du bien, avec Camélia Jordana et Daniel Auteuil, duo d’acteurs épatants. The square , la Palme d’or 2017, un film qui fait l’effet d’une sacrée claque. Et L’or vert (la bande annonce), une enquête enrichissante et une piqûre de rappel.

Pompeii, the immortal city

Exposition – Palais de la Bourse (Bruxelles) jusqu’au 15 avril

Cette expo plonge le visiteur au cœur du drame et des ruines de l’antique cité. Des modèles de machines, des reconstitutions 3D l’accompagnent dans un voyage dans l’espace et le temps. Plus de cent pièces archéologiques provenant de Pompéi, dont bon nombre exposées pour la première fois, révèlent la connaissance qu’avaient les Romains de la nature et leurs compétences scientifiques et techniques au moment de l’éruption du Vésuve en 79 apr. J.-C.

Le Noël de M. Scrooge

Théâtre – Théâtre du Parc (Bruxelles) jusqu’au 17 décembre et le 31 décembre

C’est tout simplement la pièce parfaite pour se mettre dans l’ambiance de Noël. La mise en scène de Patrice Mincke transforme ce conte de Charles Dickens en une tendre et ludique parabole sur la solidarité. Comme toujours au Théâtre de Parc, le décor se déplie en mille miraculeuses métamorphoses pour nous faire voyager dans les rues de Londres au XIXe siècle ou dans les airs, à bord du traîneau du Père Noël. Guy Pion y est un M. Scrooge d’enfer !

Les Plaisirs d’Hiver

Bruxelles-Ville

Des échoppes, des idées-cadeaux et des dégustations, le spectacle son et lumière de la Grand-Place, la patinoire, la grande roue, les manèges… Pendant cinq semaines, joie et lumières se côtoient dans une atmosphère festive.

art3f

Salon d’art contemporain – Brussels Expo (Laeken)

150 galeries, peintres, sculpteurs, photographes, céramistes et peintres vont nous faire découvrir leurs univers artistiques à travers plus de 3.000 œuvres. C’est aussi une tribune offerte au Street Art, un espace happening réservé aux enfants, un bar à vins et une formation musicale qui donnera sa couleur sonore avec une ambiance swing et jazzy.

SAMEDI

Jozef Van Wissem

Pop – L’Aquilone (Liège)

Le nouvel album du luthiste néerlandais est captivant. Dépouillement de la musique, fragilité de l’instrument, des compos invitant à la méditation… Et quand les plages dépassent le standard pop, certaines boucles provoquent même un petit effet hypnotique.

Rince-Doigt

Rock – Belvédère (Namur)

Sur des structures claires et précises, les compos débordent d’énergie. Ici ou là, elles dégagent même une certaine euphorie contagieuse. Il y a de la bonne humeur dans les mélodies, et les riffs donnent envie de sauter partout.

La favorite

Opéra royal de Wallonie (Liège) jusqu’au 28 novembre

L’ORW programme l’opéra de Donizetti dans une version mise en scène par Rosetta Cucchi, dans un décor futuriste de Massimo Checchetto. Les prestations vocales sont impressionnantes. Une lecture ardente et intemporelle.

DIMANCHE

Josette

Spectacle jeune public – Maison de la culture d’Arlon à 11h00 et 15h00

Magicienne du théâtre d’objet, Martine Godard nous raconte l’histoire vraie de sa tante, née en 1940 dans un petit village gaumais. Le récit avance à l’aide d’objets symboliques, et un sens minutieux du visuel. Dans ses petites socquettes blanches, Josette nous rend bleu d’elle. Et nous rappelle qu’un handicap léger peut être parfois lourd à porter. Dès 8 ans.

 
 
À la Une du Soir.be

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le nouveau ministre des pouvoirs locaux, Pierre-Yves Dermagne, a annoncé qu’il allait demander des explications aux CA de Nethys et Enodia.

    Brutélé sur la vente discrète de Voo par Nethys: «On est considéré comme une partie négligeable»

  2. tshisekedi

    Félix Tshisekedi au «Soir»: «Ce n’est pas normal que le Congo soit l’un des pays les plus pauvres du monde»

  3. François Desquesnes et le CDH partagent les ambitions de la majorité, mais dénoncent un manque de clarté.

    François Desquesnes (CDH): «Le texte du PS, du MR et d’Ecolo pour la Wallonie tourne autour du pot»

La chronique
  • Vive le furlong!

    Pour retrouver la canicule, plongeons-nous un moment dans la tête de Boris Johnson.

    A quoi ressemblera dans son esprit la Grande-Bretagne après qu’elle ait fermé les volets et les mille sabords pour que rien ne vienne plus souiller les mocassins à glands des sujets de Sa Gracieuse Majesté ?

    A propos d’Elisabeth II, justement. Symbole essentiel de la Grande-Bretagne à l’ancienne que les Brexiters veulent reconstituer. Elle restera évidemment reine de la quinzaine d’Etats du Commonwealth dont elle est la cheffe d’Etat (dont l’Australie et le Canada). Mais, pour marquer le retour à la Belle Epoque, elle reprendra le titre d’Impératrice des Indes. Ça ne coûte pas cher et quelques gogos d’électeurs n’y verront que du feu. Permettant de sortir du placard ce magnifique slogan de jadis : un empire sur lequel le soleil ne se couche jamais – ce qui au passage permet de supprimer l’heure d’été, c’est toujours ça d’économisé.

    ...

    Lire la suite

  • «Nous avons une obligation de résultats»: chiche!

    Nous avons désormais une obligation de résultats. » Elio Di Rupo parlait d’or devant ses militants jeudi soir à Namur. Cette phrase vaut d’ailleurs au premier chef pour le (l’ex ?) président du PS qui s’est couronné ministre-président wallon et a mené les négociations menant à l’accord de gouvernement. Mais elle s’applique tout autant aux deux autres partis qui forment le nouvel arc-en-ciel.

    Se serrer les coudes...

    Lire la suite