Accueil Culture Scènes

Le Théâtre des Tanneurs annonce des mesures concernant son directeur

Tandis que la ministre Greoli bloque momentanément la signature du nouveau contrat-programme des Tanneurs suite aux accusations portées contre David Strosberg, le CA annonce une série de mesures et une décision dans les quinze jours.

Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 3 min

Depuis la publication de l’enquête du Soir sur une série de faits reprochés au directeur du Théâtre des Tanneurs, David Strosberg, en matière de harcèlement moral, les réactions ont été nombreuses avec, en point d’orgue, une pétition adressée à la ministre Greoli et signée par plus de 300 professionnels demandant que des mesures soient prises au plus vite. La ministre a annoncé en retour qu’elle demandait à l’administration de diligenter une enquête, bloquait momentanément la signature du nouveau contrat-programme 2018-2022 et souhaitait entendre au plus vite le point de vue du Conseil d’Administration. Jusque-là, celui-ci s’était montré extrêmement discret.

Une assemblée générale extraordinaire

Il vient de publier, sous la signature de sa présidente Rita Glineur, un communiqué annonçant plusieurs mesures. D’une part, la convocation d’un Conseil d’Administration et d’une Assemblée Générale extraordinaires qui se tiendront endéans la quinzaine. Le communiqué précise qu’il « y sera pris connaissance des différents éléments de la situation actuelle en ce compris des informations que fournira Monsieur David Strosberg, directeur artistique de l’institution mais aussi le personnel du Théâtre. »

Des décisions seront prises dans la foulée « afin de préserver au mieux les intérêts de l’institution, de veiller au bien-être de son personnel mais aussi de l’ensemble des équipes artistiques associées et accueillies au théâtre. »

Rencontres avec le personnel

Le C.A. précise par ailleurs que deux réunions ont eu lieu ces derniers jours. L’une, le lundi 20 novembre, entre le directeur et son équipe « afin de permettre un échange de points de vue et d’évoquer certains problèmes. » L’autre, le mercredi 22 novembre, entre trois administrateurs mandatés par le C.A. et une partie des membres du personnel.

Le communiqué précise enfin que le C.A. prend contact avec la ministre de la culture pour lui faire part des mesures déjà prises et « de celles qui le seront à bref délai. »

La ministre espère que la situation se débloque au plus vite

De son côté, Alda Greoli a été claire jeudi suite à l’annonce de l’ensemble des contrats-programmes 2018-2022. « Si j’ai bloqué la signature du nouveau contrat-programme des Tanneurs, c’est de manière momentanée en attendant d’avoir des éclaircissements et des propositions du C.A. du théâtre. Il n’est pas du tout dans mon intention de nuire aux Tanneurs, un théâtre qui fait un travail remarquable et que j’apprécie. Mais dans les circonstances actuelles, j’ai besoin de compléments d’information avant de prendre une décision définitive qui permettra, je l’espère de tout cœur, aux Tanneurs de poursuivre leur travail. »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une