Depuis Bruges, Carles Puigdemont lance sa campagne pour les élections catalanes

C’est le coup d’envoi d’une campagne plus qu’atypique. Carles Puigdemont a lancé samedi sa campagne électorale depuis un hôtel de la périphérie de Bruges, à Oostkamp, dans le nord-ouest de la Belgique, où il a trouvé refuge.

Les élections régionales du 21 décembre en Catalogne devront permettre de «ratifier» la volonté des Catalans de vivre dans un Etat indépendant, a déclaré samedi le président destitué de cette région, Carles Puigdemont, qui présentait sa liste.

Lors du référendum d’autodétermination du 1er octobre, «nous les Catalans avons démontré au monde que nous avons la capacité et la volonté de devenir un Etat indépendant. Et le 21 (décembre ndlr) nous devons le ratifier», a-t-il affirmé.

«Ce sont les élections les plus importantes de notre histoire, qui écriront la chronique du siècle», a déclaré Carles Puigdemont.

Il s’en est pris au manque d’unité entre partis indépendantistes, qui se présentent en ordre dispersé aux élections. «C’est le moment de la Catalogne, pas des partis politiques», a asséné le leader catalan. «C’est le moment de la transversalité et de l’unité», a-t-il poursuivi, estimant que son parti, le PDeCAT, était la force politique qui avait le mieux saisi la situation.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous