Accueil Société Régions Bruxelles

Émeutes à Bruxelles: pour le ministre Jambon, tous les débordements sont liés

Le vice-Premier ne croit pas que les organisateurs de la manifestation soient à l’origine de ces actes.

Temps de lecture: 2 min

Il existe un système derrière les différentes émeutes survenues ces derniers jours à Bruxelles, estime Jan Jambon, le ministre de l’Intérieur (N-VA). Des jeunes s’infiltrent dans des événements pour créer du grabuge, a-t-il analysé dimanche dans l’émission De Zevende Dag de la VRT. Le ministre ne peut en effet se figurer que des gens aient des accès subits de violence. «  Je pense qu’il y a un système derrière. Il devra être mis à nu et démantelé », a-t-il affirmé.

Le vice-Premier N-VA ne croit pas non plus que les organisateurs de la manifestation à l’issue de laquelle ont démarré les violences avenue Louise soient à l’origine de ces actes. «  Ils étaient tout aussi ennuyés. » Jan Jambon penche plutôt pour des jeunes issus de l’immigration qui auraient infiltré l’événement. La police était bien préparée pour ce genre d’incident car elle se trouvait sur place pour encadrer la manifestation, a encore relevé M. Jambon. Les procédures sur l’unité de commandement ont bien fonctionné aussi, à son estime.

Une nouvelle arme contre les émeutes

Une technologie pour scruter les réseaux sociaux est en cours de commande et sera opérationnelle d’ici la fin de l’année, a-t-il ajouté. La décision de recourir à cette technologie avait déjà été prise dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

D’abord des émeutes près de la Bourse, le soir de la qualification du Maroc à la prochaine coupe du monde de football, puis place de la Monnaie, lors d’un rassemblement initié par un youtubeur, et enfin, ce samedi, avenue Louise. Les enquêtes en cours devront déterminer s’il y a un lien entre ces trois événements, a rapporté Jan Jambon, mais ce dernier est déjà d’avis qu’un même système les relie.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par SERVICE COMPTABILITE(CMM) , dimanche 26 novembre 2017, 20:49

    Attention à l'orthographe dans le titre de l'article...

  • Posté par Serge Vandeput, dimanche 26 novembre 2017, 19:09

    Que 5.000 policiers Bruxellois n'arrivent pas à empêcher moins de 100 adolescents de détruire des magasins pendant trois jours, laisse quand même perplexe. Les officiers responsables n'ont aucune obligation de résultat? Les bourgs sont juste la pour faire les clowns?

  • Posté par Lacourt Anne, dimanche 26 novembre 2017, 17:49

    Monsieur Jambon a raison et principalement n'a rien invente, en general ces manifestations sont la pour attirer l'attention du public en general et des petits cons s'y infiltrent pour satisfaire leur besoin de demolir. Le plus difficile par contre sera de les trouver.

  • Posté par Pavoine Jean-Martin, dimanche 26 novembre 2017, 15:25

    Les récents débordements à Bruxelles ont, en tout cas, un point commun indéniables: corrélativement à leur importance, elles sont montées en épingle médiatiquement.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs