Accueil Culture

La photographie entre deux eaux

Alexandre Christaens parcourt le monde et en rapporte des images fortes, quasi sculpturales. Anne-Sophie Costenoble observe le monde qui l’entoure et en tire des images aussi simples que poétiques.

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 3 min

L’une saisit de petites choses du quotidien, des moments en suspension. L’autre se plante face à ses sujets, prêts à les saisir à bras-le-corps. Anne-Sophie Costenoble et Alexandre Christiaens exposent jusqu’au 3 décembre au Musée de la photographie à Charleroi. Il faut aller voir leurs travail sans tarder.

Parcourant le monde depuis de nombreuses années, Alexandre Christiaens est un photographe voyageur. Mais là où d’autres cherchent à capturer l’exotique, les différences culturelles, la beauté des paysages, il a choisi résolument une approche toute différente. Bien malin celui qui pourra identifier tel pays, telle région, telle culture. Hormis un temple dont on peut se dire (à raison) qu’il a dû le croiser en Grèce, ses images ne se laissent identifier d’aucune manière.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs