Accueil Monde

Syrie: face à Daesh, le Royaume-Uni « laisse tomber ses alliés »

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Le Royaume-Uni «laisse tomber ses alliés» en n’intervenant pas militairement en Syrie pour lutter contre le groupe Etat islamique (EI), a estimé dimanche le chef d’Etat major de l’armée britannique, le général Nicholas Houghton.

Le général Houghton a jugé qu’il «n’y avait aucun sens» à ce que les bombardements effectués par l’armée britannique en Irak contre l’EI doivent s’arrêter à la frontière avec la Syrie. «C’est comme se voir demander de gagner un match de football mais ne pas être autorisé à aller dans le camp adverse», a-t-il dit.

Mardi, la commission parlementaire britannique des Affaires étrangères s’est prononcée contre des frappes en Syrie, estimant, dans un rapport, que Londres devrait plutôt se concentrer sur les efforts diplomatiques pour y ramener la paix. Actuellement, l’armée britannique effectue des frappes contre l’EI en Irak dans le cadre de la coalition internationale menée par les Etats-Unis. Des frappes que le Premier ministre David Cameron aimerait étendre à la Syrie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Salman Rushdie: un symbole poignardé

Le célèbre écrivain d’origine indienne a subi une agression au couteau à New York. Depuis 33 ans, sa dimension littéraire a été occultée par une vision réductrice d’une œuvre ample et généreuse.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs