Accueil Société

Benjamin Maréchal se défend suite aux critiques: «J’ai le soutien de la direction»

L’animateur de « C’est vous qui le dites » (Vivacité) est sur la sellette. Attaqué depuis lundi pour des méthodes populistes qui feraient le déshonneur du service public, Benjamin Maréchal se dit soutenu par sa direction.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 5 min

Benjamin Maréchal, l’animateur de « C’est vous qui le dites » (Vivacité), passe une semaine difficile. Depuis lundi, il est vivement attaqué pour la façon avec laquelle il a mené un débat, au lendemain de la mort accidentelle d’un jeune scout de 12 ans, sur la sécurité routière.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par Hans José, jeudi 30 novembre 2017, 14:52

    J'écoute parfois "C'est vous qui le dites" car cela me donne l'occasion de rire, tant B. Maréchal est une caricature de journaliste. Mais je crains fort que ce ne soit pas le but de l'émission...

  • Posté par Mente Daniel, jeudi 30 novembre 2017, 13:51

    Au -delà de ce que Monsieur Maréchal a pu dire, ou faire s'exprimer, je désire m'en prendre à sa méthode journalistique sur antenne. Monsieur Maréchal pratique la "dynamisation" du discours sur antenne à outrance: parler à un rythme hyper rapide, énoncer la question/réflection suivante avant même que l'interlocuteur n'ait fini d'exprimer son idée ni même sa phrase. Chaque fois que j'écoute ce Monsieur, je m'écrie : "mais ne coupe pas sans arrêt ton monde!". S'agit-il d'une course ? Est-il payé au nombre d'interruption de son interlocuteur? Je suis un auditeur de la RTBF de très longue date (>50 ans) et cette dernière à toute ma sympathie, mais avec la méthode Maréchal, la RTBF verse dans le popularisisme facile (je n'ai pas dit populisme, ce n'est pas mon sujet !) dans le style de sa concurrente que je ne nommerai pas. point n'est besoin de courir, faisons moins, mais faisons mieux. Suis-je si ringard en disant cela?

  • Posté par Somville Francis, jeudi 30 novembre 2017, 14:16

    Monsieur Mente Daniel a totalement raison et le félicite pour son avis. De mon côté, depuis l'émission de M Maréchal je n'écoute plus Vivacité.

  • Posté par Lejeune Englebert Bernard, jeudi 30 novembre 2017, 12:26

    Alors c'est la direction qu'il faut remplacer. A force de chercher l'audimat, la chaîne publique offre insidieusement une caisse de résonance à des opinions à l'emporte pièce... Ce qui à terme contribue à faire élire de types genre Trump...

  • Posté par Armand Flament, jeudi 30 novembre 2017, 10:48

    Qu'il ait le soutien de sa direction est bien le noeud du problème. Il suffit de constater la déliquescence de la RTBF en général pour comprendre ce que vise la direction et ce qu'elle soutient en conséquence. Je ne vote pas CDH, mais je suis d'accord avec eux: il est grand temps que les responsables politiques agissent pour contrer "les dérives de cette émission radiophonique et (...) l’évolution des valeurs de service public au sein de la RTBF dont elles témoignent." Après tout, c'est en partie de nos impôts que vient le salaire des gens qui la font. Si je n'étais pas d'accord avec Le Soir, je ne l'achèterais plus; ici, je peux ne plus écouter la RTBF, il n'empêche qu'on continuera à ponctionner dans mes impôts pour la faire tourner...

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs