Accueil Belgique Politique

Grève dans les TEC: c’est l’escalade

La CGSP s’oppose notamment à la création d’une seule entité à l’échelle de la Wallonie. Le conseil d’administration partage ses craintes.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

La détermination de la CGSP est restée totale jusqu’au bout : en écho à une grève en front commun CGSP-CSC dans la fonction publique wallonne, le seul syndicat socialiste maintient l’arrêt de travail annoncé dans les bus des TEC pour ce jeudi et ce vendredi. Deux jours plutôt qu’un : un premier mouvement sur une seule journée n’a pas porté ses fruits, a expliqué un délégué syndical qui promet aussi l’escalade dans les semaines à venir si les revendications ne sont pas rencontrées rapidement.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par delpierre bernard, jeudi 30 novembre 2017, 18:38

    Monsieur Lespagnard, fusionner n'empêchera pas le maintien de structures déconcentrées mais permettra des économies d'échelle, notamment par la rationalisation des postes d'administrateurs et des coûts remboursés à des gens ne se déplaçant pas en bus, vous pensez bien vu leur sentiment d' importance inversement proportionnel à leur apport à la société. Il est d'ailleurs cocasse de constater le soutien de la cgsp à ce scandale en dépenses abusives alors que "de lijn" se contente de 15 administrateurs ...

  • Posté par Lespagnard Frans, jeudi 30 novembre 2017, 11:22

    La fusion des Tec est un non sens. Il n’y aaucune raison objective de fusionner des zones rurales et des agglomérations urbaines de l’importance de Mons, de Charleroi et plus encore de Liege (45% du trafic total des tec pour la seule zone de LgeVerviers !). Les particularités d’exploitation des unes et des autres doivent être prises en compte de même que leur contexte historique. Rien ne remplacera les élus de terrain pour exprimer les besoins de la population et l’argument des coûts de représentation politique ne tient pas la route, ils ne constituent qu’une infime partie des dépenses de fonctionnement des Tec. Par contre, que l’on exige des représentants politiques locaux une plus grande implication et un intérêt autrement marqué pour l’utlisation des transports en commun serait une exigence raisonnable. Enfin, les wallons ont suffisamment reproché à l’état unitaire son désintérêt réel ou supposé pour les grandes villes wallonnes pour ne pas tomber dans une nouvelle centralisation qui s’avèrerait encore plus pernicieuse pour les intérêts locaux et supra communaux.

  • Posté par Jacques Eric, mardi 5 décembre 2017, 1:08

    Vous pensez réellement qu'avoir tant de camarades administrateurs va aider à gérer cette société ? Comme dit dans l'article les seuls endroits ou les TEC fonctionnent sont ceux que l'on a privatisé, c'est plutôt vers cette voie qu'il faut aller.

  • Posté par Bastien Jean-jacques, jeudi 30 novembre 2017, 14:10

    Je ne comprends pas pourquoi les intérêts des zones rurales et urbaines ne peuvent pas être prises en compte au sein d'une même unité de gestion. On n'oppose pas les intérêts des uns contre les autres, on tient compte des besoins et des priorités de chacun dans un plan commun.

  • Posté par Bastien Jean-jacques, jeudi 30 novembre 2017, 10:57

    Chers camarades de la CGSP-CSC, vous offrez sur un plateau la voie vers une privatisation des TEC.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Enquête Les communes wallonnes devront se montrer plus transparentes

« Le Soir » et « Le Vif » ont mené l’enquête auprès des 281 communes wallonnes et bruxelloises, pour voir s’il était possible pour un citoyen d’obtenir des informations précises avant chaque conseil communal. Verdict : non, dans une grande majorité des cas. Mais un décret wallon à l’initiative du CDH, appuyé par la majorité, va changer la donne.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs