Accueil Belgique Politique

Elections 2018: «Chaque voix compte, même la mienne»

Quand on est handicapé, être assisté par un tiers dans l’isoloir n’était jusqu’ici pas évident. En prévision des élections de 2018 et 2019, le SPF Intérieur veut clarifier une loi « incohérente ». Témoignage.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

C haque voix compte, même la mienne », chuchote Margaux, en fauteuil roulant depuis l’âge de 10 ans. A 25 ans, elle a terminé ses études de secrétariat et va commencer sa vie de citoyenne active. Voter en fait partie et elle y tient. Ce n’était pourtant pas si évident lorsqu’elle est allée voter aux dernières élections fédérales : « Lorsque j’ai voté la dernière fois, heureusement que ma mère m’accompagnait. J’ai pu monter toute seule jusque devant l’urne électronique, mais une fois en face, la tablette était deux têtes au-dessus de la mienne ! Impossible de pointer mon choix, raconte-t-elle. Moi, je veux juste acheter mon pain, aller au bureau, aller voter comme tout le monde. Sans forcément qu’on me rappelle que je suis handicapée. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs