Accueil Médias

Le CSA ouvre une instruction sur l’émission de Vivacité «C’est vous qui le dites»

Il a adressé à la RTBF une série de questions sur le respect de la dignité humaine.

Temps de lecture: 2 min

Deux jours après la mort accidentelle d’un jeune scout percuté par une voiture à Pecq, l’émission « C’est vous qui le dites » posait en ces termes la question à ses auditeurs de la radio Vivacité (RTBF) : «  Rouler au-delà de 60-70km/h quand on approche une troupe de scouts, c’est forcément un risque ou pas toujours  ? ». Alors que des proches de la victime se sont indignés dans une lettre ouverte de « l’indécence » de cette émission animée par Benjamin Maréchal et qu’une pétition a été lancée, le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a reçu trois plaintes. Une instruction a été ouverte, annonce jeudi l’autorité de régulation.

Pour les plaignants, l’émission diffusée le 20 novembre dernier «  exploite la mort d’un enfant » pour «  faire le buzz », sans aucune décence par rapport à «  la douleur des parents, de la famille et des proches du jeune enfant décédé », résume le CSA.

À lire aussi Lettre ouverte à Benjamin Maréchal: «Buzz ou dignité? C’est vous qui le dites»

Son secrétariat d’instruction, soit son organe chargé de traiter les plaintes et de conduire une enquête lorsqu’il suspecte une infraction, a décidé d’ouvrir une instruction. Il a adressé à la RTBF une série de questions sur le respect de la dignité humaine.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Soirmag Voir les articles de Soirmag