Accueil Culture Arts plastiques Les expos en cours

Forme et élégance Ferdinand Vonck, en trois dimensions

Hommage posthume à un talent de l’art belge d’après-guerre demeuré méconnu malgré son inventivité spatiale et formelle.

Jusqu’au 30 décembre à la Lancz Gallery (Bruxelles).

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Drôle d’oiseau que ce Ferdinand Vonck, sculpteur autodidacte né à Blankenberge en 1921 et qui bascule dans l’art abstrait au début des années 1950. Discret, l’homme a pourtant côtoyé Luc Peire, rencontré Jo Delahaut, exposé au sein d’Art construit. Peire lui aurait même proposé d’aller travailler dans l’atelier d’Ossip Zadkine à Paris, mais Vonck a refusé, préférant travailler dans son repaire de toujours, au numéro 199 de la Kerkstraat, à deux pas de la mer du Nord. De son vivant, il expose quelques fois au casino de Blankenberge, à la galerie bruxelloise « Les Contemporains » ou à l’étranger, et finit par s’éteindre à Bruges en 2010, à l’âge respectable de 88 ans.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Expos en cours

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs