Accueil Monde France

Disparition de Maëlys: Nordhal L. inculpé pour meurtre (vidéos)

Confronté à des éléments troublants, le principal suspect dans la disparition de la fillette de 9 ans continue à nier les faits.

Journaliste au service Web Temps de lecture: 3 min

Le procureur de la République de Grenoble, Jean-Yves Coquillat, a annoncé ce jeudi soir la mise en examen de Nordhal L., 34 ans, pour le « meurtre précédé d’un autre crime », dans le cadre de la disparition de Maëlys, confirmant que la jeune fille n’avait toujours pas été retrouvée. « Il sera difficile de retrouver le corps de la fillette si nous ne savons pas où chercher », a ajouté le procureur.

Des images de vidéo surveillance

Une chronologie précise de la nuit de la disparition de Maëlys a pu être établie par les enquêteurs. Nordhal L. a effectué trois allers-retours de la salle des fêtes à son domicile puis un quatrième aller simple depuis la salle jusqu’à son domicile. Les deux premiers déplacements ont eu lieu avant minuit, soit bien avant la disparition de la fillette de 9 ans, fixée par les enquêteurs à 2h45 grâce à un certain nombre d’éléments.

« Cette heure est contestée par Nordhal L., qui estime qu’elle a disparu plus tard », ajoute le procureur. À 2h46 et 12 secondes, Nordhal L. a mis son téléphone en mode avion. À 2h47, un véhicule est filmé par une caméra de surveillance du centre-ville de Pont-de-Beauvoisin. À l’avant du véhicule, on peut apercevoir une « silhouette frêle, de petite taille, vêtue d’une robe blanche, sur le siège passager avant ». Le procureur précise encore que la silhouette semble être celle d’un enfant ou d’une personne très petite, dont les cheveux sont bruns et dénoués.

Un téléphone en mode avion

À 3h24 et 29 secondes, le véhicule est à nouveau filmé en sens inverse par la même caméra. Le conducteur est alors seul dans la voiture. À 3h25 et 28secondes, Nordhal L. désactive le mode avion de son téléphone, qui borne quelques secondes plus tard sur une cellule de relais couvrant la salle des fêtes. Les enquêteurs ont établi des similitudes entre le véhicule de Nordhal L. et la voiture filmée par les caméras. Confronté à ses images, Nordhal L. a indiqué que « ce n’était pas sa voiture et qu’il n’était pas là ».

A 3h57, le suspect effectue un aller simple. Son véhicule Audi A3 est filmé. Le conducteur est seul à bord. À 3h57 et 5 secondes, son téléphone est replacé en mode avion. Le suspect ne réactivera son téléphone qu’à 7h06. Il se situe alors dans la zone de son domicile.

Le suspect nie les faits

L’après-midi, il sera convoqué par les enquêteurs et entendu comme témoin. Seulement 35 minutes après son audition, de 17h23 à 19h45, Nordhal L. nettoie sa voiture à fond dans une station-service. Il emportera avec lui les lingettes qui ont service à nettoyer le véhicule.

Le 28 août, le suspect demande la résiliation de la ligne téléphonique qu’il a utilisée la nuit de la disparition de Maëlys. Le procureur précise encore que Nordhal L. « s’est longuement expliqué, calmement, avec beaucoup de sang-froid. Il a donné des explications qui sont ce qu’elles sont ».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une