Accueil Belgique Politique

La lettre de Bart De Wever irrite dans la majorité

Au sein du gouvernement Michel, certains se lassent des sorties à répétition du président de la N-VA sur les réfugiés, jugées populistes. Quand d’autres relativisent.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

U ne lettre pour amuser la galerie. » Cette phrase d’un membre du gouvernement fédéral résume le ressenti général autour de la dernière sortie en date du président de la N-VA. Celui-ci s’est fendu, ce samedi, d’une lettre ouverte aux partis de centre-droit européens sur la question des migrants. Sudpresse et Het Laatste Nieuws en ont donné les grandes lignes : système de quotas fermés de demandeurs d’asile dans l’Union, fermeture des frontières, modification de la Convention de Genève (le système de sécurité sociale européen est qualifié d’« attrayant »), remise en question des sauvetages en mer Méditerranée (« si les missions de sauvetage en mer restent directement liées à un accès en Europe, la motivation de risquer sa vie reste grande pour beaucoup »).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs